29Nov2011

Akay – Robo Rainbow

L’artiste suédois Karl Adam Warrol, aussi connu sous le pseudonyme de Akay, a créé cet objet non identifié, un de ses « Instrument of Mass Destructions » : le Robo-Rainbow

Il s’agit d’une remorque tractée par un vélo sur laquelle est disposée une machine à peindre, à colorer, à graffer.  Six bombes de peintures aérosols sont placées à l’extrémité d’un bras télescopique. Actionné au moyen d’une télécommande et relié – via un système d’engrenages – à une perceuse, le bras métallique décrit un large arc de cercle. Les bombes crachent alors leurs couleurs et en quelques secondes apparaît un imposant arc-en-ciel sur le béton vertical…

La complexité technique et l’indiscrétion du Robo-Rainbow d’Akay n’a probablement pas pour but d’aider le graffeur dans son oeuvre (que certains qualifierons de vandale). Peut-être ce dispositif est-il l’occasion supplémentaire d’interroger la machine et sa fonction. Quoi qu’il en soit, de l’opposition geste simple / technologie sophistiquée naît un acte de destruction massive riche en poésie.

Avec cette sculpture mobile, cet artiste dont la démarche se trouve au carrefour du street art et de l’art contemporain met un pied dans les arts numériques et en utilisant le fameux micro contrôleur Arduino, il introduit la « robotique open source » dans le monde du graffiti.

Le site : akayism.org