Jeudi 10 janvier 2013

0 km

Medina de Rabat

N 34°01,513' W 6°50,955'

13 m

Jour 103 – Medina de Rabat

Fanch : Mon interface Arduino est terminée, elle fait aussi lampe de poche cool ! La programmation du micro-contrôleur n’a pas posé de problème majeur, j’en suis étonné, presque ému. Il reste encore quelques tests à effectuer, notamment en conditions réelles. Par ailleurs, je dois recevoir prochainement un coli plein de capteurs, après cela, nous pourrons enfin passer à l’action. Une nouvelle branche de Geocyclab est en train de pousser ! Barth à bidouillé avec classe un support-pince pour une de nos mini caméras GoPro, un bricolage qui lui tenait à cœur depuis notre départ. Encore une bonne chose de faite.

Nous sommes entrés en contact (merci à Fab, le président de LibLab qui depuis Quimper nous aide dans nos recherches) avec l’un des acteurs du Libre de Casablanca. Nous devrions le rencontrer Samedi et passer le W.E. ensemble. Ce coup ci, ça semble sérieux. Quant à l’école d’informatique incluant l’espace de co-working à qui nous avons rendu visite au début de notre séjour à Rabat, ils ne nous ont jamais redonné de leurs nouvelles et nous ne pouvons/voulons plus attendre d’avantage. Il est grand temps pour nous d’enfourcher de nouveau nos bécanes et de continuer notre chemin.

En fin d’après midi, de retour à l’auberge avec un sac de câbles RCA en main, j’entrevois avec surprise un vélo voyageur (le genre de vélo qui ne passe pas inaperçu)! C’est celui de Camille Szklorz avec qui nous avions eu quelques échanges de mails durant la préparation du voyage. Elle transporte dans ses sacoches un projet similaire au notre, Cyberconte. Coïncidence ?
Allez jeter un coup d’œil sur son site, elle en parlera mieux que moi ! C’est fou non? Chose tout à fait logique, nous voilà parti à discuter de nos aventures respectives et de nos découvertes communes. Nous sommes quatre au repas devant nos bissaras, Camille, Simon, Barth et moi… et la conversation continue !

Barth : Nous avons rendez-vous samedi soir à Casablanca, il nous faut donc reprendre la route demain. La liste des dernières choses à faire à Rabat est vite dressée et la journée promet d’être bien remplie !

Je bricole le matin sur un système d’accroche universel pour nos caméras GoPro, à partir d’une pince de serrage. C’est une des nombreuses choses que je voulais faire depuis notre départ, je vais enfin pouvoir faire des images embarquées sur nos vélos sans passer une demie-heure à installer ! Pendant ce temps Fanch termine son boîtier Arduino. Il semble que tout fonctionne, l’atelier est donc bien plus opérationnel ! Objectif atteint avant de quitter Rabat !

En rentrant de déjeuner, je salue de loin une française qui vient d’arriver et qui est en train de discuter avec la réceptionniste. Quelques minutes plus tard, elle vient me demander si je suis bien de Geocyclab ! Je suis un peu surpris. Je ne pensais pas que Geocyclab était aussi connu ! En fait il s’agit de Camille, ancienne étudiante au Beaux-Arts de Valence qui nous avait contacté par mail il y a presque un an. Elle voyage seule à vélo suivant un itinéraire assez semblable au notre et enquêtant également sur les systèmes D ! Encore un atelier nomade !