Mardi 15 Janvier 2013

60 km

Route de Safi

N 33°02.944' W 8°41.256'

16 m

Jour 108 – Route de Safi

Fanch : J’avance sans faire de pause. A l’heure du déjeuner, j’ai déjà avalé 60kms, la faim se fais sentir, je décide de m’arrêter dans un village de pécheur pour engloutir 200g de kefta sur une terrasse ensoleillée, avec vu sur mer. C’est là que je rencontre Ali, un homme simple et posé. Il s’installe avec ses grillades à mes cotés et naturellement, une conversation s’engage, il me parle d’art, de peinture et cela a tendance à éveiller ma curiosité. On tient notre sujet de conversation, elle durera deux heures. Il est en quelques sorte, assistant d’artistes et à l’habitude de côtoyer ce genre d’individus un peu étrange… Le courant passe bien, des affinités se remarquent. Il me propose de passer la nuit sur son lieu de travail, une résidence d’artiste qu’il entretient en attendant d’accueillir quelqu’un au nouveau printemps. J’hésite un long moment. J’aimerai rouler encore un peu durant les deux heures de soleil qu’il me reste mais… mais j’accepte son offre et ce, avec un grand plaisir. Moi qui voulait avancer, c’est raté pour aujourd’hui mais cette petite déception va rapidement s’estompée face à l’hospitalité d’Ali. Je l’écoute parler de ses racines Berbère, de son père, de sa mère, d’Allah et de la vie… sa sensibilités me touche, je me sens sur la même longueur d’onde… alors je souris.


 

Pendant ce temps-là, à Essaouira…