Jeudi 11 octobre 2012

40 km

Saint Hillaire de Rietz

N 46°43'52.554" W 1°59'11.4534"

m

Jour 12 – Saint Hillaire de Rietz

Fanch: Réveil pénible. Après avoir poliment dégagé une belle araignée de mon oreille droite, pour la première fois depuis le début du voyage, je n’ai pas envie de sortir de ma tente. Les nuages fondent, de grosse goutte s’explose sur tout ce qui traîne au sol et cela fait 10 heures  que ça dur… Je remarque que la pointe d’une de mes chaussures dépasse du double toit, de quelques centimètres seulement mais suffisamment pour être entièrement trempée. Super réveil…

14h00, Saint Jean De Mont. Les tentes ont entamées une folle danse face à l’océan. Un vent soutenu et quelques timides rayons de soleil suffisent à sécher les toiles. Positionnées de cette façons, l’air s’y engouffre, elles se gonfle, respirent, s’affolent et claques, puis sèchent. Jambon-beurre à la main, nous sommes à l’affût, guettons le ciel pour être prêts à remballer à la première goutte.

Nous passons la barre des 500 kilomètres.

Quelque part aux alentours de Saint Hilaire de Riez, camping interdit, nous nous installons et mangeons une fois de plus sous la flotte…

Barth : Le réveil sonne à 7h30. Il fait encore nuit et il pleut. Dur de se lever. Nous remballons rapidement les tentes trempées avalons quelques biscuits et filons vers Bouin pour quelques courses… Un café et c’est reparti direction St Jean des Monts sur une route toute droite et plate avec vent et averses de face… Youpi !

Face à la plage de St Jean des Monts, nous dévorons un casse-croûte en faisant sécher les tentes sur la rambarde du remblais. Grosse animation dans cette ville fantôme hors saison ! Nous poursuivons quelques kilomètres pour bivouaquer avant St Gilles Croix de Vie dans une clairière qui semble être les vestiges d’un ancien camping… Arrivés tôt nous avons le temps de bricoler un peu et pour ma part de m’offrir une douche dans une marre d’eau de pluie presque tiède, pleine de petits escargots. Quelques averses plus tard c’est l’heure de se coucher.