Samedi 9 février 2013

7 km

Falaise de Mirleft

N 29°36,377' W 10°01,337'

67 m

Jour 133 – Falaise de Mirleft

Fanch : Après un réveil doux et quelques petits coups de pédales, nous voici à Mirleft, petite ville paisible perchée sur une falaise surplombant l’océan. Et c’est à peine arrivés que nous faisont la rencontre d’un couple de Français, Catie et Ness, venus goûter au soleil du Maroc durant quelques semaines. Aussitôt, ils nous proposent une douche que l’on accepte sans hésiter. La cinquantaine entamée, ces deux là semblent entretenir leurs âmes de jeunes vagabonds… J’imagine que notre rencontre n’a rien d’une coïncidence. Cet après midi, ils partent en stop en direction d’une petite exploitation biologique, sans trop savoir où elle se trouve, autrement dit, à l’arrache!

Nous concernant, l’heure est à la promenade et nous découvrons Mirleft, sa plage et ses beignets. Il règne une atmosphère de vacances par ici, la tendance serait de se faire happer par le rythme du lieu. Alors on se laisse porter pour se perdre naturellement au jeu des haïkus. Plus tard nous retrouvons nos amis, le courant passe bien, toujours, nous décidons donc de rester pour le dîner, la soirée et la nuit. La voisine, se joint à nous à l’heure du repas. Expatriée depuis 5 ans, elle nous livre un regard pertinent sur la politique du Maroc et nous offre quelques clés supplémentaires pour comprendre d’avantage ce pays.


Barth : Nous sommes réveillés par deux types qui font des allers-retours avec leurs mules de la plage aux dunes pour transporter du sable. Pour cela ils doivent franchir une barre de galets dans laquelle les sabots des mules font un vacarme impressionnant ! Il fait beau, la mer est grosse et le temps de manger et de ranger le campement interrompus par un vieux pêcheur venu nous faire la causette, et nous prenons la route de Mirleft.

Quelques grimpettes mais seulement 5kms nous séparent de la station de surf où nous sommes accueillis par plusieurs touristes français nombreux dans la région. La conversation se prolonge autour d’un thé avec Catie et Ness qui passent un mois dans l’appartement d’une amie avec presque pas d’argent. Ils nous proposent une douche et de poser nos affaires pour nous balader un peu sans vélos ! Adjugé ! Nous déposons donc notre barda dans l’appartement et partons avec deux objectifs : un haïku, et des renseignements sur le soit-disant village alter mondialiste qui se trouverait dans le coin.

Le village de Mirleft est sur le bord de la route qui surplombe la mer à une bonne centaine de mètres, il nous faut donc un peu de temps pour aller nous tremper les pieds sur la grande plage qui sert de terrain de sport à tous les jeunes des parages. Le site est assez grandiose, un peu dans le style de Crozon en Bretagne et ça fait du bien de se faire bronzer les orteils qui sont incroyablement blancs comparés à nos chevilles !

Nous retournons ensuite en ville pour manger quelques beignets, surfer un peu sur la toile et faire quelques courses pour le soir en attendant que nos hôtes rentrent de promenade… Nous passons ensuite une très bonne soirée à la française avec Ness, Catie et Ghislaine, une voisine qui vit au Maroc depuis plusieurs années et qui nous en apprend beaucoup sur la société marocaine. Puis nous refaisons le monde jusque tard avant de nous effondrer de sommeil sur les banquettes du salon.




 

Haiku 021 – Imminence

Pour ne rien manquer, nous vous conseillons l’usage d’un casque audio pour le visionnage de cette vidéo.

 

Haiku 022 – Les Amicales

Pour ne rien manquer, nous vous conseillons l’usage d’un casque audio pour le visionnage de cette vidéo.