Samedi 13 octobre 2012

0 km

Champs Saint Père, maison de Aurore et Julien

N 46°29,488' W 1°20,129'

m

Jour 14 – Champs Saint Père, maison de Aurore et Julien

Barth : Tout le monde se lève vers 9h00, après une douce nuit au sec sur les immenses tapis du salon. Il est temps de brancher l’ordinateur, de rédiger, de décharger les images de la semaines, de trier, tout en essayant de profiter de nos hôtes qui doivent partir en début d’après-midi pour 24H…

Nous décidons de rester une nuit de plus dans la maison – merci encore Aurore et Julien pour votre générosité ! – pour rattraper un peu le retard dans le boulot et finir de reprendre quelques forces. Je passe mon après-midi sur l’ordinateur à débloquer enfin le WIFI (Merci Pierre de Linux Quimper !!!), tester les logiciels de montages vidéo, pendant que les Fanchs font un aller-retour à Champ-St-Pères pour faire quelques courses. Nous profitons de la cuisine pour nous faire un bon repas, et la soirée se termine vers 2h du matin par un atelier de fabrication de réchauds à alcool à partir de canettes de boissons (canstoves)

Fanchic: J’apparais comme par enchantement, mais comme je roule avec Fanch et Barth depuis le départ. Alors on s’est dit qu’il serait intéressant que je dépose mes impressions sur le site.  Je commence donc ce carnet de bord en ce jour 14 où nous sommes hébergés chez Aurore et Julien. Un petit détail me marque, l’absence de télévision dans la maison. Alors je sonde ma mémoire, exercice périlleux dans mon cas. Je fais les comptes et m’aperçoit que les 6 maisons, dans lesquelles j’ai été hébergées depuis le départ, sont dépourvues de télé. En France, 2% des foyers sont dans ce cas. Fanch, Barth et moi appartenons à cette catégorie de réfractaire (bien que je me précipite chez les copains pour regarder les matche de foot, personne n’est parfait!). Alors ce pourrait-il que les personnes rencontrées  nous ressemble, sociologiquement, idéologiquement (je sais, c’est un gros mot)? Car souvent des réflexions émergent  sur des aspirations à vivre autrement les rythmes de travail, sur d’autres formes de consommation.

Plus terre à terre, je noterai la qualité du tapis sur lequel nous avons passé deux nuit, une merveille. Merci à la préfecture de Niort qui abandonne sur les trottoirs ce genre de trésor.

Fanch: Aurore et Julien nous ont laissés la maison en toute confiance, ils sont partis pour 24 heures et nous en profitons pour nous reposer muscles et articulations. Mais nous avons du pain sur la planche. Linux est installé mais il nous faut encore prendre en main notre nouveau système d’exploitation. Au menu, une belle journée devant les écrans:

  • Débugage du WIFI -OK- merci à Pierro Linux
  • Mise en place d’un protocole de tris, de stockage et d’archivage de nos données, photos, vidéo, son et écris -OK-
  • Installation de logiciel -En cours-
  • Prise en main du logiciel de montage vidéo (KDLive) -En cours-
  • Montage du time-laps tourné dans la soirée de Jeudi dernier -OK-
  • Rédaction et mise en ligne de nos derniers articles pour alimenter notre carnet de bord. -OK-
  • Repas et discutions

Puis travaux manuel, ce soir nous fabriquerons 3 canstoves, réchauds à alcool ultra légers conçus à partir de cannettes en fer blanc.

  • Le premier sera offert à nos hôtes bienveillants.
  • Le deuxième remplacera notre ancien réchaud trop peu productif.
  • Le troisième, un modèle plus évolué, s’avérera être un échec et sera jeté à la poubelle.

Grosse journée donc, il est 2 heure du matin, en dessert nous dégustons une bonne nuit sur tapis moelleux.

 

Fabrication des « canstoves »