Mercredi 8 mai 2013

0 km

Île aux serpents

N 14°39,239' W 17°28,217'

40 m

Jour 221 – Île aux serpents

Fanch : Dernière ballade en compagnie de mes parents et du fantastique Aziz le vigile que nous avions rencontré le jour notre arrivé à Dakar. J’ai d’ailleurs omis de parler de cet homme fort sympathique avec qui j’ai tout de suite accroché et qui m’a rapidement fait comprendre que nous pouvions compter sur lui. Alors, jeudi dernier, ayant la tête dans le boulot, je lui ai confié mes parents en toute sérénité, leur ballade en trio fut une parfaite réussite et nous avons donc décidé de remettre cela aujourd’hui. Et nous voilà tout les quatre, embarqué sur une pirogues en direction de l’île aux serpents, caillou basaltique situé à trois kilomètres des côtes africaines. Ah! Enfin un lieu au calme ou seul quelques résidus sonores de la citée portés le vent résonnent jusqu’ici. Après Gorée, une petite Île déserte sans touristes et donc sans vendeurs de pacotille… Le calme à l’état pure qui, à un quart d’heure de Dakar et de son nuage d’activité, nous offre le sentiment d’être privilégiés. Ce que nous sommes, c’est certain… J’apprécie tellement ce moment que je vais tenter d’y revenir en compagnie de mon pote Barth en fin de semaine prochaine, avec pour objectif de nous payer 2 jours de vacances.

Au retour, nous grimpons sur l’une des deux collines qui dominent la capitale (surnommé les « Mamelles ») histoire de voir à quoi ressemble Dakar vu de l’extérieur. Le point de vue est imprenable, je visualise mieux la cartographie de la régions et ce panorama m’offre de nouveaux indices pour une meilleure orientation. Puis c’est le retour au QG, mais parents on RDV avec des amis, de mon côté je rejoins Barth dont les cernes s’accentuent jour a près jour pour me remettre au boulot… J’ai une bonne centaine d’objets à classer puis à numéroter, les objets (du jour) qui repartirons avec Monsieur et Madame Dodeur vendredi, en Bretagne, pour finir chez Cindy, ou ils y seront conservés en attendant notre retour.

P1020326P1020297

Barth : Pas de courant au réveil ce matin… Pour une journée boulot ça s’annonce tendu. Fanch et ses parents partent en excursion sur l’île aux serpents, tandis que je me rend à la Brioche dorée où le groupe électrogène tourne à fond pour maintenir au frais les bacs de glaces. J’installe donc mon bureau dans la salle climatisée, bruyante et passante du salon de thé où nous avions trouvé refuge le premier jour. À midi, l’électricité n’est toujours pas revenue. Je fais l’aller-retour chez Momo pour avaler un thiebou dien et retourne résigné dans l’ambiance glaciale de mon bureau de secours…

Heureusement que le marchand de café touba est là pour me maintenir éveillé ! Je parviens grâce à lui à avancer un peu dans le montage. Vers 17 heures, je décide de retourner à l’appart en vue du retour des Dodeur. Je pourrais bosser encore deux heures sur la batterie de l’ordi…

Finalement, vers 18h30, le retour des aventuriers est accompagné de celui de l’électricité ! Enfin ! Je continue de bosser en écoutant d’une oreille le récit de la journée à l’île aux serpents, on y retournera sûrement avec Fanch avant notre départ de Dakar. Ce soir, ses parents sont invités à dîner chez des amis, ce sera pizza à la Brioche dorée pour Fanch et moi. Nous papotons un bon moment avec un des collègues d’Aziz, gardien aussi, qui nous parle de sa vie passée de Baye Fall. Rare sont ceux qui quittent ce mouvement un peu sectaire, et s’il a su garder le meilleur de cette expérience de vie communautaire en marge de la société, notre ami n’en demeure pas moins distant aujourd’hui… Pas le temps de poursuivre la conversation cette fois ci, il y a encore du boulot ce soir si je veux être tranquille demain. Retour à l’appart donc où je me replonge dans le montage tandis que Fanch s’affaire à l’emballage des objets du jour que ses parents ramèneront en France après-demain. Il ne tardent pas à rentrer d’ailleurs, accompagnés d’Elimane le fils de leurs amis qui est réalisateur pour la télévision Africable. Rencontre rapide mais sympathique, à suivre la semaine prochaine certainement, quand nous serons dans le feu de l’action à Kër Thiossane !

P1020291P1020298