Jeudi 9 mai 2013

0 km

Sacré Coeur III

N 14°43,312' W 17°28,084'

23 m

Jour 222 – Sacré Coeur III

Barth : Les parents de Fanch décollent demain aux aurores, nous déménageons donc aujourd’hui à la maison des volontaires que Richard nous avait indiqué. La matinée est donc consacrée au rangement et au tri de nos affaires, en prévision de notre prochain trajet aérien c’est l’occasion de se débarrasser de quelques encombrants. Un coup de ménage dans l’appartement d’Abdou, et c’est déjà l’heure d’aller déjeuner une dernière fois chez Momo, avant de changer de quartier.

Cambérène est un quartier un peu excentré, notre nouvelle résidence se trouve à Sacré Coeur 3, beaucoup plus central et proche de Kër Thiossane où nous allons passer pas mal de temps la semaine prochaine. Vers 16h, nous attelons nos montures et je fais mes adieux à monsieur et madame Dodeur, en m’excusant d’avoir été aussi accaparé par mes montages vidéo.

Le trajet jusqu’à la maison des volontaires se passe bien malgré la chaleur. Ce n’est pas l’heure de pointe et nous arrivons à nous faufiler entre les taxis… Arrivés à Sacré Coeur 3, le changement est de taille, nous sommes dans un des quartiers riches de Dakar et ça se sent, surtout après 10 jours passés dans le quartier populaire de Cambérène. Moins de bruit, de grandes maisons, certaines gardées par des agents de sécurité, nous serons à l’abri ici ! Le temps de prendre possession de notre chambre et Fanch s’en retourne passer la soirée avec ses parents avant de les accompagner à l’aéroport le lendemain.

J’installe donc mes affaires, je lance le chargement de quelques vidéos sur le web et tombe sur Vincent, un ancien volontaire fraîchement débarqué de France pour se marier le lendemain avec une sénégalaise. Le programme de la soirée s’annonce donc festif car Vincent arrose l’évènement à l’auberge en recevant quelques amis et proches. Soirée entre toubabs donc, durant laquelle la perspective de bosser un peu s’amenuise peu à peu.. Je rencontre Lucas qui bosse en coopération à la chambre de commerce de Kaolac. Son boulot consiste à encadrer de nombreuses initiatives locales, souvent issues de systèmes D afin de les rendre viables économiquement. À l’entendre, le boulot ne manque pas tant les sénégalais sont inventifs et entreprenants !

La soirée se termine un peu tard malgré la fatigue qui me gagne, je dormirai une autre fois..

IMG_0637IMG_0640

Fanch : L’heure est au déménagement ce qui implique un ménage de printemps dans le logement de Camberen mais aussi un petit de tri des affaires que je n’utiliserais plus durant la suite du voyage et qui retournerons en France dans la valise de mes parents. Ménage donc, puis déménagement, puis aménagement à 7 kms de là dans le quartier Sacrée Cœur III et enfin, retour à la case Camberen pour une dernière soirée en famille. Dernière soirée qui ne dure pas puisque le réveil de demain est programmé à 4h30, heure à laquelle j’accompagnerai mes parents à l’aéroport.
Le programme de demain ne s’annonce pas moins mouvementé mais d’avantage extraordinaire. Allez, je ne tarde pas, la nuit va être courte et j’ai plein de petit truc à régler… Bonne nuit à tous!