Mardi 14 mai 2013

0 km

Kër Thiossane

N 14°42,801' W 17°27,488'

23 m

Jour 227 – Kër Thiossane

Fanch : Atelier Ker Thiossane, Jour 2

Nettoyer et adapter le patch Pure Data.
Le rôle de ce patch consiste à récupérer les informations émise par la tablette tactile pour les envoyer vers Arduino. Nous sommes maintenant en mesure de faire tourner un ou plusieurs moteur plus ou moins vite à partir de la tablette tactile. Et ça fonctionne nickel.
Trouver du cable, beaucoup de cable.
Fournit par Ker Thiossane, impec.
Comment générer son avec un vibreur.
Testes effectués avec plusieurs matériaux et instruments. Les harmoniques que génère le vibreur sur la peau d’une percu sont intéressantes. Étant donné la place ces instruments dans la culture et la traditions sénégalaise, choisir de les détourner peut aisément avoir du sens. L’idée est rapidement validée, on opte donc pour 12 percussions et 12 vibreurs.
On avance bien.
BONUS.
Je connecte via OSC ma tablette au synthétiseur Pure Data que j’ai patché à Nouakchott, pour faire joujou (notamment avec l’accéléromètre).
Connections de deux arduino à Pure Data.
L’objectif de cette action est multiplier par deux le nombre de sorties. Un Arduino, comporte 13 sorties dont 6 permettent de moduler la tension, c’est à dire que ces dernières permettent de contrôler l’intensité de vibration des vibreurs de téléphones.

Bonne journée.

IMG_0789

Julie et Paul (premier plan)

IMG_0790

Ngom et Herman

Barth : Bon, ce matin je me débarrasse de quelques corvées. Passer à l’agence Brussels Airlines, à la poste, à la banque, envoyer des mails administratifs, et commander un tampon encreur qui remplacera nos cartes de visites ! À midi, tout ça est fait ! Ouf.. Je vais pouvoir passer à autre chose, capter des images de l’installation que Fanch prépare, essayer d’interviewer quelques personnes ici… Et puis prendre le temps de donner des nouvelles en France.

L’ambiance à Kër Thiossane est assez familiale. Nous ne voyons pas beaucoup Marion qui croule sous le boulot en ce moment, mais François son mari, est aux petits soins avec nous. Kër Thiossane est sa maison d’enfance, et après avoir passé trente ans à travailler en France, on sent que ses racines sont là et qu’il est heureux de les retrouver avec sa petite famille. Il s’est aménagé un petit studio où il répète avec son groupe de musique pour le plus grand plaisir de Fanch, mais malheureusement, le décès d’un de ses proches amis dans le quartier, a un peu refroidi l’humeur festive des derniers jours. Il y a aussi Herman qui bosse ici, un dynamique et sympathique développeur informatique en charge de tout ce qui touche au multimédia. Angie est stagiaire en tant que chargée de communication tout en suivant en parallèle des études de photographie. Et pour finir, Daouda, l’intendant, qui trouve une solution à tous les problème à un moindre coup avec un flegme incroyable.

Une sacrée équipe donc, dans des locaux très agréables également, toutes les conditions sont réunies pour créer, produire, inventer sans contrainte. L’incroyable trio de WOS, Claire, Julie et Paul, avec qui nous partageons l’espace de travail et de vie, contribue beaucoup à l’ambiance des lieux !

IMG_0813

François

IMG_0818