Vendredi 17 mai 2013

0 km

Kër Thiossane

N 14°42,818' W 17°27,492

23 m

Jour 230 – Kër Thiossane

Barth : J’ai du mal à réaliser que nous sommes si près du départ vers le Mexique. Un mélange de hâte devant toutes les découvertes à venir, de regret de n’avoir pas le temps de pousser plus loin notre aventure africaine, et de trac à propos de la grande et fatigante traversée qui nous attend. Après cinq mois passés sur le sol africain, je m’y sens attaché et je m’étonne de cette sensation que j’ai d’être à nouveau en train de quitter quelque chose, une culture en l’occurrence, et la francophonie que nous ne reverrons pas de sitôt…

Toujours est il que pour le moment il reste du temps pour profiter du Sénégal, faire encore des images sur Kër Thiossane, et organiser le départ. Beaucoup de passage aujourd’hui, le réalisateur de l’Unesco part ce soir pour les états-unis et il tourne donc les dernières interviews en urgence. Nous allons faire de même demain plus au calme, en réalisant le portrait des principaux personnages qui animent la vie de Kër Thiossane…

Marion

Marion

François

François


Angie

Angie

Herman

Herman

Fanch : Bon, je pensais me reposer mais ces 4 derniers jours, j’ai pris trop de retard dans les tâches qu’habituellement j’effectue quotidiennement. Carnet de bord à rédiger, relevés GPS, dérushage audio, mise à jour du document de maintenance de l’ordinateur que l’on partage avec nos amis Linuxien Fanch et Piero (qui assurent grave au passage), j’écrire quelques mails, on commence aussi à sérieusement penser à notre hébergement à Mexico… C’est beaucoup de petites choses qui prennent du temps et qui demandent de la concentration, le repos, c’est pour dimanche. Ceci étant dit, les conditions dans lesquelles nous travaillons depuis le début de la semaine sont confortable et l’ambiance général de Ker Thiossane, à la fois dynamique et studieuse se révèle être véritablement stimulante. À cela s’ajoute que ce lieu est un RDV pour pas mal d’artistes de musiciens et d’acteur du libres… J’y ai d’ailleurs croisé Guillemette, encore une connaissance que je revois par hasard, à 5000 bornes de chez moi… C’est fou.

Enfin, je sens aussi que Geocyclab se porte de mieux en mieux, que les étapes s’organisent plus sereinement, que les frustration disparaissent, que les recherches suivent leurs chemin. Dakar est pour nous le point final de l’Afrique mais ce que nous y avons trouvé, couplé à La perspective de la découverte d’un nouveau continent motive considérablement les troupes…

Un autre François...

Un autre François…

Jacob Fall (artisan créateur de sculptures)

Jacob Fall (artisan créateur de sculptures)