Dimanche 26 mai 2013

0 km

Rue Isabel La Catolica, Mexico City

N 19°25,782' W 99°08,215'

2241 m

Jour 239 – Calle Isabel la Catolica

Fanch : En route pour une exploration du centre ville de Mexico. Je ne le sais pas encore mais c’est 4 heures de marche qui m’attendent. L’objectif est de… D’avancer tout simplement en essayant de décrypter mon environnement nouveau. Tout d’abord, le centre historique de Mexico (inscrit au patrimoine culturel de l’humanité), à partir duquel la mégalopole s’est développée. D’après ce que j’ai compris, le centre historique existait bien avant l’arrivée des conquistadors, il existait ici une cité aztèque connue sous le nom de Tenochtitlan, détruite en bonne partie par les Espagnols lors de leurs invasions, c’est sur ses décombres que fut érigé la capitale de la Nouvelle-Espagne. D’imposants édifices de pierres volcaniques offrent à ce quartier un air à la fois majestueux et particulièrement sombre, presque grave. Baroque, classique, néo-classique et renaissance, ici les styles se côtoient sans gène et sans pudeur. Mexico a l’allure d’une capitale européenne, enrobé d’ornement et de dorure, fière, les pieds encrés avec insistance dans le sol, indétrônable et orgueilleuse. Et malgré moi, devant cette architecture colossale, je plonge au temps du changement, au temps de la conquête espagnole et de la destruction « par la grâce de dieu ». Étrange sentiment donc, face à cette éloge de l’Europe qui s’imposa jadis au détriment d’une autre civilisation.

Enfin, je ne suis pas au bout de mes réflexions, je quitte le centre historique pour m’engager sur la Paseo De La Réforma, avenue apparemment très prisée par les badauds pour leur promenades dominicales. Cette rue, longue de plusieurs kilomètres, longe par le nord le vieux centre, elle est bordée sur toute sa longueur de dizaines de grattes-ciel battis en l’honneur des plus grandes multinationales, ce sont certainement les plus haut du monde puisque leurs bases reposent à quelques 2000 mètres d’altitude. Adieu l’Europe, bonjour Manhattan. Un autre quartier, une autre ambiance, une architecture monumental témoignant d’une autre folie humaine.

Barth : Pendant ce temps là, à Mexico…

IMG_1295IMG_1296
IMG_1301IMG_1310