Mardi 28 mai 2013

0 km

Quartier électronique

N 19°25,866' W 99°08,466'

2242 m

Jour 241 – Quartier électronique

Fanch : Objectif du jour, trouver ou fabriquer un amplificateur 15 watts portatif, c’est à dire, indépendant du courant secteur. L’amplificateur nécessite une amplification 12V, il sera alimenté par notre batterie, elle même alimentée par un de nos panneaux solaire (souple). Théoriquement, ça devrait fonctionner.

Première étape, j’ai besoin avant toute chose, de me renseigner sur le web en fouillant sur les sites et forums de bidouillages électroniques, pour savoir quel type de composant acheter et surtout, ou dénicher tout ce matériel? J’avoue avoir quelque appréhensions en m’imaginant traverser la ville entière pour finalement trouver une boutique qui n’a que la moitié des fournitures que je désir (je dis cela en connaissance de cause). Mais, comme la chance est avec moi, je découvre qu’il y a potentiellement ce que je cherche à deux pas de l’auberge.

J’ai préparé mon coup et grâce a Google traduction, je devrais pouvoir demander précisément ce que je cherche en Espagnol s’il vous plaît (je rappel que je ne parle pas cette langue et de peur de passer pour un gringo, j’insiste pour employer l’anglais le moins souvent possible). Enfin bref, je me prépare comme s’il s’agissait d’une expédition périlleuse alors que je ne vais que 500 mètres plus loin.

Quelle n’est pas ma surprise quand je découvre des dizaines et des dizaines de boutiques d’électronique ou de robotique collées les unes aux autres. Le paradis est a deux pas! Je flâne entre les vitrines, ne sais plus ou donner de la tête. Je me revois a Shanghai, quand au bout d’une semaine de recherche je découvrais le quartier de l’électronique avec tout le matériel dont j’avais besoin, juste là, à ma disposition. Je trouve bien sûr l’amplificateur 15 Watts que je vais probablement légèrement bricoler pour l’adapter a notre matériel. Et pour couronner le tout, le prolongement de cette rue est infesté de vendeurs d’instruments de musique… Je m’y promène en louchant sur quelques saxophones avant de rentrer au QG.

De retour a l’auberge, Julian avec qui je partage ma chambre me propose d’aller boire un poulque (prononcez poulqué), une boisson ancestrale à base d’aloévera fermenté. La texture est étrangement gluante mais le goût n’en est pas moins délicat. J’adhère.

Barth : Pendant ce temps là, à Mexico…

IMG_1326IMG_1331
IMG_1330IMG_1332