vendredi 14 juin 2013

0 km

El Panchan

N 17°29,432' W 92°01,444'

29 m

Jour 258 – El Panchan

Fanch : Oups, j’ai foiré mon réveil. La navette pars à 9h… Il est 8h50. Ok j’embarque deux bananes, un litre de flotte et je cours rejoindre Maik et Marco, deux allemands avec qui nous avons partagé un repas hier soir. 9H00, pile à l’heure pour sauter tout les trois dans le combi.

Journée tourisme, je dirais même plus, journée cascade et baignade. Misol-Ha ce matin et Aqua Azul cette après midi. Bon, la nature est belle il faut le dire, mais pourquoi l’homme moderne s’empresse-il d’exploiter et par la même, de dénaturer la magnificence d’un lieu? Ok, c’est pour gagner des sous-sous mais ce n’est pas une raison d’agir bêtement, on peut générer de l’argent proprement et intelligemment en respectant un minimum le paysage pour lequel on fait payer l’entrée! Enfin, je ne vais pas m’énerver, je l’ai bien cherché car en enjambant la marche du mini bus, je savais très bien dans quoi je m’engageais. Comme à chaque fois que l’occasion de se rendre sur un site (réputé) incontournable se présente, je me retrouve coincé entre la peur de regretter de ne pas l’avoir vu et la peur d’être confronté à un tourisme de masse face auquel je risque d’être déçu. C’est comme ça, il faut se faire une raison.

IMG_2117IMG_2148

Anaïs : De retour à Juchitan, sous un soleil de plomb, qui commence peu à peu à transformer ma croûte d’écrevisse et j’entame ma mue, camaïeu caramel. Barth stresse en attendant que le réparateur ouvre ses portes et que l’heure du verdict tombe… J’essaie de ne pas trop montrer que décidément j’ai un mauvais pressentiment…

Il revient bredouille, mais on lui assure une fois de plus que « c’est pour demain! », je suis soulagée de voir que Barth a enfin compris le sens caché de cette phase et nous décidons de prendre le large! Direction le Chiapas!

IMG_2158IMG_2169

Barth : Le temps de petit déjeuner, de faire les sacs et de marcher jusqu’au terminal d’autobus et il est déjà midi. Nous ne mettons pas beaucoup plus de temps à regagner Juchitan, dans une chaleur impressionnante. Rafraîchissements, connexion internet, en attendant que ce soit enfin l’heure d’aller prendre des nouvelles de l’ordinateur et d’en déduire le programme du reste de la journée…

Comme je le redoutais, l’ordinateur n’est toujours pas prêt… « Seguro mañana ! » m’a dit la vendeuse en l’absence du réparateur. Ça fait trop de fois que c’est « sûr demain », tant pis. Anaïs n’a plus qu’une dizaine de jours à passer au Mexique, il est temps d’arrêter de tourner en rond à Juchitan et d’aller prendre un peu l’air du Chiapas. Nous repasserons le prendre en rentrant vers Mexico en fin de semaine prochaine…

Le bus part à 00H15, ce qui laisse le temps de souffler, de surfer sur le web, de papoter, le plus possible dans la fraîcheur des climatiseurs tant la température extérieure est intenable. Cela fait plusieurs jours qu’il n’a pas plu et l’air ne se rafraîchit donc plus la nuit, les couches de chaleur s’empilant les unes sur les autres de jours en jours… Un peu après minuit donc, nous voici installés dans l’autobus qui doit nous déposer à l’aube à San Cristobal de las Casas, ville centrale de l’état du Chiapas, perchée sur une montagne…

IMG_2171IMG_2176