Mardi 9 juillet 2013

0 km

Isabel la Católica

N 19°25,540' W 99°08,115'

2229 m

Jour 283 – Isabel la Católica

Barth : Ce coup ci, tout va bien nous avons pu discuter avec Anaïs sur skype, pour faire un point sur son futur rôle de chargée de communication de Geocyclab. En effet, lors de son passage au Mexique nous avons évoqué le fait qu’il nous manque une personne en France pour nous aider à faire différentes démarches de communication et administratives que nous ne pouvons pas gérer simplement dans notre mobilité. Comme Anaïs vient régulièrement nous voir, elle est bien placée pour faire l’intermédiaire avec nos futurs partenaires. Avec son aide, nous allons donc pouvoir, postuler de nouveau pour quelques subventions, anticiper un peu plus les prises de contact dans les régions que nous allons traverser, et particulièrement les associations, fablabs, hacker-spaces, résidences ou écoles artistiques, et également traduire le site en anglais et autres choses essentielles en vue de notre arrivée en pays anglophones… Bref ! Le contrat est signé ! Geocyclab va certainement étendre son efficacité dans les mois à venir, grâce à Anaïs !

Dans l’après-midi, nous faisons un saut à l’atelier des Gruas Locas pour convenir d’un rendez-vous le lendemain avec Ruben pour aller visiter un des plus grands marchés d’objets de récupération et de contrefaçons. De retour à l’auberge, Fanch se plonge dans une séance de bricolage électronique tandis que je m’occupe de répondre aux nombreuses propositions d’hébergement que nous avons reçu sur internet. Rien de sûr pour le moment, mais la réactivité de tous ces gens que nous ne connaissons pas nous impressionne ! Et nous avons également une piste pour pouvoir bosser sur un autre ordinateur en attendant le notre…

S’en suit une soirée tranquille à l’auberge, marquée par le passage impromptu de Ruben, au guidon de sa bicyclette « normale » qui est tout de même affublée de deux hologrammes en 3D format A4 rétro-éclairé par un système de leds… Bref ! Une apparition dans la nuit du centre historique de Mexico, qui vaut bien de partager une bière avant d’aller dormir…

IMG_3155IMG_3153

Fanch : Le RDV manqué d’hier fut une bien meilleur réussite. Nous traversons une période de chômage technique un peu difficile à gérer moralement, (même si dans l’ensemble le constat est positif) mais je sens qu’on vient de trouver quelqu’un qui va un peu nous épaulé pour les épreuves administratives et j’ai envie de dire que ce n’est pas du luxe.

Puis je remet le nez dans cette sombre histoire de transducteur audio, je soude des composants, trifouille et me prend la tête entre autre à cause d’un manque évident de lumière (j’imagine au passage que certains clients de l’auberge me pensent cinglé du ciboulot)… Enfin bref, je perds mon sans froid et n’arrive à rien. Je me sens inefficace. Après trois heures concentré sur mes soudures je déclare forfait, je raccroche pour la journée.

La suite est plus heureuse… La guitare de Luis (voyageur, physicien étudiant la mécanique des fluide et musicien originaire du nord du pays) est de sortie. C’est parti pour une soirée folk aux accents mexicains. Nous l’accompagnons grâce à nos instruments de musique respectifs. Le Rock folk, c’est cool, toutes les mélodies tournent autours de 4 accords…