Vendredi 12 juillet 2013

8 km

Rancho Electronico

N 19°25,035' W 99°08,146'

2230 m

Jour 286 – Rancho Electronico

Fanch : Levés à 7h30 pour un rendez vous virtuel avec le SummerLab Nantais qui n’a finalement pas eu lieu, c’est un peu décevant. Mais bon, cela nous laisse le temps de faire nos « valise » car nous nous quittons l’auberge qui fut notre Q.G. durant ces 15 derniers jours. Direction le quartier de Portales, la demeure de Nathalie et d’Oscar nous attend. 8 kilomètres et une quarantaine de feux tricolores plus loin, nous voici enfin arrivés. Il est midi.

Nathalie nous accueille comme si nous nous connaissions depuis une éternité. Comme à notre habitude, nous nous présentons mutuellement, la vie, les projets et j’en passe. Elle est française, il faut bien dire que cela facilite le protocole. Enfin bref, toujours est il qu’en attendant l’arrivée d’Oscar son compagnon de vie, Nathalie nous dévoile nos appartements et en guise d’introduction, elle nous met à l’aise avec un jus de mangue maison.

Oscar est maintenant parmi nous, le déjeuner est une occasion d’en apprendre un peu plus sur nos hôtes. Nous mangeons donc en compagnie d’une polyglotte spécialiste du Shiatsu et d’un jongleur activiste pro Zapatiste, doctorant spécialisé dans les mouvements sociaux. Notre conversation fait figure d’introduction à une « collocation » qui promet d’être enrichissante.

Après une petite sieste nous levons le camps pour une petite visite des locaux du hackerspace Rancho electrónico qu’Oscar a l’habitude de fréquenter . Nous arrivons en plein coeur d’une initiation aux logiciels Open Source de modélisation et d’animation 3D, « Blender » qui commence sérieusement à concurrencer ses homologues propriétaires. La découverte de ce lieu et les brèves rencontres que nous y avons fait laisse présager là aussi de belles découvertes concernant notre recherche sur les Objets Libres. Nous ne nous attardons pas mais nous reviendrons demain.

Le seul point noir de cette journée, c’est cette histoire d’ordinateur qui ne veux pas reconnaître le système installé sur notre disque dur. Il ne fonctionne pas en USB (en disque externe) alors ce soir, Barth s’acharne à démonter la machine que nous prête Oscar. le but de cette manœuvre est d’inter-changer les disques dur et démarrer sur notre système d’exploitation et ainsi se remettre au boulot sur la version virtuelle de notre ordinateur. Cette tâche achevé, un message s’affiche sur l’écran noir: « error system »…

IMG_3086IMG_3076

Barth : Levés tôt pour notre rendez-vous Skype avec le summer-lab de Nantes, nous n’avons finalement aucune nouvelle… Ce qui nous laisse tout le temps de faire nos sacs tranquillement pour rejoindre la maison de nos futurs nouveaux hôtes avant midi. Une bonne heure de route tout de même, pour seulement 6 kms parcourus, la faute aux nombreux feux rouges qui nous ralentissent. Il fait beau, presque chaud quand nous arrivons devant la porte de la maison. Comme nous l’avait indiqué Nathalie, les chiens devraient la prévenir de notre arrivée.

Effectivement, au bout de quelques aboiements, la porte s’ouvre et nous faisons connaissance. Nathalie est française, de la Réunion, et vit au Mexique depuis plus de quatre ans avec Oscar qui nous rejoindra un peu plus tard. Musicienne, étudiant le portugais et le shiatsu, le contact passe super bien et en quelques instants on se sent comme à la maison. En attendant qu’Oscar rentre du boulot, je commence à tester le démarrage de notre disque dur sur le notebook prêté par nos hôtes. En vain…
Arrivée d’Oscar, essoufflé par la visite touristique à vélo qu’il vient de guider pour un couple d’australien. Ce n’est pas son boulot principal car Oscar est avant tout doctorant en sociologie des mouvements sociaux. Il étudie la mise en réseau de différents groupes de luttes paysannes en Argentine, au Mexique… Très intéressant ! Nous lui parlons de notre passage à Marinaleda, il nous parle de ses amis qui bossent dans un hacker-space pas loin d’ici, et qui pourraient peut-être nous aider un peu pour notre histoire d’ordinateur qui ne démarre pas..!

Après un copieux déjeuner, et une sieste digestive obligatoire, nous prenons tous les quatre la direction du Rancho Electronico, le fameux hacker-space où a lieu ce soir une projection de courts-métrages réalisés avec des logiciels libres. Quelques stations de métro plus tard, nous voilà donc sur place, dans un petit hangar où se termine un atelier consacré à Blender (logiciel de synthèse 3D open-source). Nous faisons connaissance avec James, le responsable du lieu, et d’autres personnes dont un espagnol de Barcelone qui a mis au point une caméra presque entièrement open-source (seul l’objectif n’est pas encore DIY..)

Bref ! Un lieu qui sent bon les rencontres et l’activité système D ! Après avoir assisté à la projection des courts-métrages assez impressionnants techniquement, Oscar expose notre problème à un inconnu, qui en quelques minutes nous fait un diagnostic plus précis au sujet du disque-dur. Il va falloir tenter de monter notre disque dans l’ordi directement, sans passer par le port USB…

Avec dans l’idée de revenir demain pour creuser un peu les rencontres, nous prenons congés et laissant Oscar et Nathalie aller de leur côté à l’anniversaire d’une de leurs amies, nois regagnons leur petite maison pour nous reposer. Un détour par une pizzeria-jazz et un test de montage du disque-dur toujours infructueux, il est temps d’aller ronfler après cette grosse journée…