Mardi 02 octobre 2012

40 km

Porte de Guerlédan

N 48°10,365' W 3°0,004'

m

Jour 3 – Porte de Guerlédan

Fanch : Marché de Rostrenen. Les rencontres commencent, un couple s’arrête pour contempler les assises de nos montures. J’apprends dans la foulée qu’ils ont construis un bateau fonctionnant à la seule force des mollets, autrement dit, un pédalo habitable destiné à naviguer sur le canal, il est à une heure de vélo en avale de Rostrenen, nous le croiserons un peu plus tard. Puis c’est un baroudeur d’une cinquantaine d’année qui, attiré par nos engins, vint nous conter quelques fragments de son épopée autour du monde, en vélo, qui vient de s’achever il y a tout juste une semaine.

Il pleut ce soir. Je suis sous ma tente et j’écoute les cliquetis irrégulier des gouttes sur la toile tendu.  J’ai encore quelques difficultés à me persuader que je suis au commencement d’un long voyage, mais nous commençons doucement à nous organiser.

Barth : Réveillé à 6h00 par les oiseaux puis à 9h00 par le réveil apres une nuit un peu fraîche. Le soleil est au rdv et sêche les tentes et vêtements mouillés de la veille. Départ vers 11h30 du camping et passage au marché de Rostrenen – toujours pas de news de David, je n’ai pas osé frapper à sa porte ( il faut quand même qu’on pédale un peu avant le dej! ) – Quelques courses, rencontre d’un type qui rentre tout juste de trois ans de tour du monde en vélo pour voir les forets primaires et d’un anglais qui s’est construit un bateau à pédales que nous apercevrons un peu plus tard sur le canal.

Une petite averse nous oblige à décoller vite et nous descendons sur le canal pour déjeuner. Rencontre des propriétaires d’une maison d’écluse dont le fils est marin pêcheur sur le dernier morutier de france. Nous filons ensuite sur l’abbaye de Bon-Repos – J’utilise les cales-pieds pour la première fois – une grosse averse se déclenche juste quand nous trouvons un abri en terrasse pour trois allongés (cafés). Ensuite, route vers Mur-de-Bretagne avec une grande montée récompensée par une première gorgée de lait concentré sucré ! Fanchic manque de peu un faisan à la course et nous bifurquons vers Pontivy après avoir aperçu le lac de Guerledan.

Nous passons entre les gouttes et stoppons vers 18h après 40km – camping sauvage et premier feu entre le canal et un étang – couchés à 21h00 juste avant la pluie avec un riz au tomates-oignons-ail et une banane dans le ventre – le moral et bon mais la fatigue de la veille se ressent. Il faut une bonne nuit au sec !