Dimanche 4 août 2013

0 km

Central Del Pueblo

N 19°26,279' W 99°07,498'

2227 m

Jour 309 – Central Del Pueblo

Barth : Comme souvent nous tombons sur Octavio au moment de boire le café en profitant du soleil qui commence à inonder la cour. Il nous montre deux petites statuettes en plâtre qu’il vient de terminer, une commande pour un prix de danse ou de gym dont il fera faire des bronzes plus tard. Et la discussion se poursuit à propos de ces projets ou réalisations passées, si bien que nous sommes invités à venir voir la future fresque de 1km de long qu’il s’apprête à faire avec d’autres peintres… Bref ! Que chido !

Mais pour le moment nous avons d’autres chats à fouetter avec le déplacement du micro à faire sur l’installation avant midi. Heureusement tout se passe bien et nous avons même le temps d’affiner les choses au niveau de la synthèse sonore, pour Fanch d’aller se faire raser la tête, et d’aller attraper une tortas que nous engloutissons en accueillant les premiers invités.

Le gérant du petit cyber où nous allons qui passe enfin vérifier si tout ce que nous lui racontons depuis une semaine est vrai, puis Lula suivi de près par José, lui-même précédé par Sergio qui arrive juste avant Nofun et Charlotte… Et tout plein de gens inconnus venu participer au festival Focaculta. Notre installation fonctionne bien et les vibrations harmoniques du ressort sonnent régulièrement dans les tambos, quand le public n’est pas en train d’assister à une projection de court-métrages, à une improvisation de noise-music, ou un solo de danse contemporaine. Une chouette ambiance un peu refroidie par la pluie qui s’est mise à tomber juste avant la nuit…

Comme la veille, la fin de la pluie est accompagnée de l’arrivée de Ruben, qui découvre avec amusement et toujours la même étincelle dans le regard, la version finale de l’installation. Pulque, cerveza artisanale, un peu de grignote, et la soirée se poursuit en discussions, en autre avec un gars dont le frère artiste est très engagé dans le milieu des cyclistes militants à la Paz où nous passerons sûrement, et se termine par un étrange rituel de musique entre contemporain et tribal autour du ressort suspendu dans la nuit…

IMG_3748IMG_3778
IMG_3760IMG_3791

Fanch: C’est le jour J. Je n’ai aucune idée du déroulement de la journée mais quoi qu’il en soit, je m’étonne devant la ponctualité de nos compères artistes et des organisateurs de Focaculta. Il est 10 heures passé et le couvent est encore bien calme. Ce n’est pas plus mal, nous achèverons notre travail sans trop de perturbation. Les micros piezo sont finalement fixés directement au ressort, c’est la solution la moins esthétique (quoique relativement discrète) mais la plus sensible que nous ayons retenu. Et cela semble fonctionner. Le temps d’affiner l’interaction puis d’ajusterr les harmoniques diffusé par les tambos et le tour est joué, Il est 13 heures, cela me laisse le temps d’aller me faire raser de près chez le barbier d’à côté, de manger avec Barth pour finalement être sur le qui-vive à l’heure ou les premiers visiteurs arrivent.

La journée se déroule entre live noise, poésie, musique acoustique expérimentale, tacos et poulque… Quant a l’installation, rien a signaler de particulier, la sculpture 2.0 tient le choc, elle répond au stimulations infligée par les visiteurs qui semble bien curieux aujourd’hui.
L’après midi s’achève en douceur, au centre de la cours par de boeuf expérimental. Rien de très transcendant mais quelques sourires furent au rendez vous.

IMG_3762

José

IMG_3800

Charlotte


IMG_3765

Lalou

IMG_3756

Nofun


DCIM100GOPRO