Mardi 30 octobre 2012

10 km

Petit chalet bordelais

N 44°48,645' W 0°35,141'

m

Jour 31 – Petit chalet bordelais

Fanch : Le jour est venu de quitter Bordeaux qui nous aura accueilli un dizaine de jours. 10 jours de boulot dont nous sortons avec un sentiment de satisfaction puisque nous avons atteint quasiment tout nos objectifs de travail. Merci George pour le coup de main, merci Barth pour ces jours et nuits ou tu étais là, la bouche ouverte et les yeux fixés sur tes lignes de code en train de développer les nouveaux éléments du site de Geocyclab.

Le temps passe et nous devons sérieusement nous activer pour ne pas quitter l’appartement de George et Pascaline trop tardivement, mais il reste toujours un petit détail à régler, un petit truc à faire, un petit thé à boire ou une cigarette à fumer… Nous levons le camps entre chien et loup avec l’espoir d’atteindre les portes de la ville avant la nuit noir. Pari (vite) perdu, nous sortons nos lampes frontal. Quelque minutes plus tard et quelques rue plus loin, alors que nous demandons notre chemin, une cycliste et ses trois petits enfants armés de trottinettes s’arrêtent devant nos vélos couchés. Assis sur mon siège, j’essais de me concentrer sur mon GPS (maintenant fonctionnel) en le tournant et le retournant dans l’espoir de retrouver le nord, c’est alors je capte un fragment de conversation… Cette dame nous propose un hébergement. Barth me regarde, je le regarde, nous la regardons, elle nous sourit, c’est tentant, on se regarde à nouveau. C’est d’accord ! C’est ainsi que pour cette nuit froide, nous nous retrouvons tout les deux dans une petite maisonnette équipé de tout le confort moderne, dont le chauffage. Nous ne nous y attendions pas, c’est juste génial.

Barth : Je me lève tot pour la dernière séance de code informatique avec George (merci encore de t’être rendu si disponible!) Il s’agit de rendre compatible les templates qui permettent d’afficher le site avec la version multilingue en cours d’élaboration.

L’apparition d’une tartiflette mitonnée par Pascaline sonne la fin du chantier. Ça y est le site est potentiellement multilingue ! Reste à trouver des traducteurs pour nous aider 😉

Digestion, rangement, dernières urgences mails nous font repousser le départ à 17H
Je ne suis casiment pas sorti depuis trois jours et la traversée de Bordeaux sur fond de coucher de soleil hivernal m’enchante. C’est les vacances, il y a plein de monde sur les quais de la Gironde et une fête foraine rajoute un peu d’irréalité à l’ambiance générale pendant que Fanch pédale la tête plongée dans le GPS.

Route de Pessac, la nuit tombe au moment de faire quelques courses. Nous rencontre une dame accompagnée de ses trois petits enfants en vélos et trotinettes qui nous offre spontanément l’hébergement… Nous n’hésitons pas longtemps avant d’accepter, il fait nuit noir et nous ne sommes toujours pas sorti de la ville. Posés à 19h au sec dans une dépendance au fond du jardin, la soirée alterne entre coups de téléphone et discussion sur les projets à venir. C’est la première fois qu’on se retrouve que tous les deux avec Fanch, l’occasion de replonger un peu dans le coeur de Geocyclab maintenant que les outils sont opérationnels.