Lundi 5 août 2013

0 km

Central Del Pueblo

N 19°26,279' W 99°07,498'

2227 m

Jour 310 – Central Del Pueblo

Fanch : Le calme après la tempête, l’histoire se répète. La motivation n’est pas des plus présente. Nous mettrons cela sur le compte de la descente du stress. Disons que nous attendons que le soleil descende de son perchoir et que les blancs de la lumière de midi s’estompent doucement pour capter l’installation sonore. En attendant… On se la coule douce.

Aux alentour de 16 heures, les nuages s’amassent pour enfin tapisser le ciel d’une lumière mate. Le moment est venu de passer à l’action. Silence sa tourne… Mais pas longtemps car rapidement la pluie se mêle de ce qui ne la regarde pas. Bon, on a certainement suffisamment de ruchs pour réaliser un montage correcte. Affaire à suivre mais pour le moment il faut démonter le ressort des tambos, les tambos de leurs colonnes respective, tâche qui ne me plaît que dans la perspective d’en avoir terminé avec tout ces montages/démontages. Charlotte et Nofun sont parmi nous, ils nous donnerons un coup de main non négligeable. Merci les punks!

Le ressort, les tambos décrochés, les câbles roulés soigneusement, nous partons tout les quatre boire un verre de fin de journée avec notre amis José. Notre visite est intéressé puisque nous espérons un coup de main de la part de José pour nous mettre en contact avec son ami Gabriel, le même qui, il y a quelques temps avait diagnostiqué notre ordinateur. Nous avons confiance en lui et allons tenter de réparer notre disque dur, ou du moins en récupérer les données. Enfin, nous ne buvons qu’un bière, la fatigue du W.E. se fait ressentir. Bonne nuit!

IMG_3771

Sergio

IMG_3751

Barth : Cette fois-ci Octavio a réussi à nous offrir son café, chaque matin il nous grondait de n’avoir pas oser frapper à sa porte… La matinée se passe sans événement, entre bricolage, écriture, connexion internet, jusqu’au déjeuner dans notre cantine habituelle.

À notre retour, Sergio débarque, suivi de près par Ernesto. Nous causons un moment des dernières nouvelles et également du check-up à venir de nos vélos. Je crois que c’est la première fois que nous avons réellement l’occasion de démonter entièrement nos vélos et d’apprendre leur moindres secrets. Sergio a l’air très motivé et compétent, il était temps après plusieurs mois de voyage…!

Nous prenons ensuite le temps de faire quelques images de l’installation, profitant de quelques nuages qui atténuent la violence de la lumière solaire, et avant de le démonter avec l’aide de Nofun et Charlotte qui viennent d’arriver. Nous les suivons ensuite jusqu’à l’hôtel Amigo avec l’idée d’y croiser Gabriel l’ami de José qui pourrait nous aider sur notre histoire de disque dur après nous avoir fait le diagnostic de notre ordinateur il y a un mois. Mais ce n’est pas le moment, José vient de se casser une dent sur une tortas récalcitrante et il doit voir un dentiste dans la soirée… Nous prenons tout de même rendez-vous pour mercredi avant de rentrer nous coucher.