Samedi 17 août 2013

0 km

Central Del Pueblo

N 19°26,279' W 99°07,498'

2227 m

Jour 322 – Central Del Pueblo

Fanch : UPS a peut être reporté sa livraison aujourd’hui sait-on jamais? Je file donc, sans grandes convictions vers l’auberge Amigo pour y jeter un oeil. Rien, il fallait s’en douter, je m’en doutais alors cela n’entame pas (trop) mon moral. J’enchaîne pour une virée vers San Pablo pour y acheter une paire de câbles de freins pour Barth puis revient à la Central.

Ce précédent paragraphe résume parfaitement ma journée. Barth bosse sur sa bécane pendant que moi je sieste.

La soirée en revanche est plus animé. Après avoir longuement hésité, j’abandonne Barth qui semble avoir besoin de sommeille pour suivre Sergio. Au programme (je ne le sais pas encore) une conférence organisée par un collectif végétarien “anti-experemitentations scientifique sur les animaux” dans un temple hindou, suivit d’un repas à base de steak de soja. Changement radical, après le ohmmmmmm qui résonne dans le temple de Krishna, la suite se déroulera dans un café-concert, sûrement une ancienne taqueria ou la scène remplace la cuisine. Ce soir, on joue du Punk Hardcore. Ayant largement et rapidement digéré mon repas végétarien, mon estomac a en revanche du mal à suivre le son endiablé des punks énervés. Quoique, le batteur catcheur de la fin, a un impressionnant coup de baguette qui ne peut laisser personne indifférent, enfin si peut être mais rien que pour celui là, ça valait le coup de venir…

IMG_3668IMG_3686

Barth : Je consacre la journée au remontage de mon vélo, seul le matin pour les choses simples et avec Sergio plus tard pour le plus gratiné. Il faut vraiment que j’en vois le bout de ce chantier, j’ai hâte de pédaler avec !

Je laisse la lourde tache à Fanch de tenter en vain d’entrer en communication avec UPS pour des nouvelles de notre ordinateur tant attendu… Finalement au bout de la journée, il reste encore les freins et les vitesses à régler, ce sera pour lundi.

Fatigué, je décide de rester pour me coucher tôt, laissant Fanch se faire entraîner par Sergio, Ernesto vers une fiesta Indhi pour manger végétarien et je ne sais plus quoi d’autre..! Soirée calme donc, juste interrompue par le passage de naufragés d’une rando vélo urbaine, à la recherche d’un mécano, d’un peu de lumière et de quelques outils pour retaper le dérailleur d’une accidentée.. La routine quoi ! Bon, je suis pas sûr d’avoir tout compris non plus !..