Samedi 7 septembre 2013

0 km

Central Del Pueblo

N 19°26,279' W 99°07,498'

2227 m

Jour 343 – Central Del Pueblo

Barth : Les discussions se sont terminées tard, Guillermo est donc resté dormir et nous partageons ensemble un petit déjeuner complet dans une comida corrida que nous n’avions jusqu’alors pas remarqué juste en face de la Central.

Fanch file ensuite chez Lalu pour bosser sur internet avec l’ordinateur de Sergio, et je m’installe à Casa Biciteka pour continuer le tri des images en vue de la sauvegarde que nous allns enviyé en France avec notre ancien ordi avant de reprendre la route un jour… Cesar est là, en train de bricoler sur son vélo, je suis agréablement interrompu par Ernesto qui passe souffler un coup entre deux courses en vélo. Il y avait longtemps qu’on ne s’était pas vu !
Je ne sais plus comment la conversation a démarré, mais il en est venu à me parler de la tradition Huichol dont lui et sa famille sont héritiers. De ce que j’en ai compris et après de rapides recherches sur le web, les Huicholes sont un des peuples pré-colombiennes du centre ouest du Mexique, particulièrement connu pour son adoration du cactus Peyotl. Cette plante hallucinnogène permettant de communiquer avec les dieux pousse sur des terres sacrées aujourd’hui menacées par des industriels miniers, et Ernesto semble très impliqué dans cette affaire… Agréable et instructive pause !

Je n’ai pas vraiment le temps de me remettre au boulot avant que Sergio ne débarque à son tour, suivi de Fanch et Lalou qui passent me proposer de les suivre chez une amie de Maria pour un apéro. Je ne me sens pas d’humeure très sociale, la tête bien trop pleine de questions techniques et d’opérations sur le feu… Pour le moment, je préfère rester concentré et mettre un bon coup de collier sur le boulot. Et étant donné que nous n’avons qu’un ordinateur vraiment opérant (Et c’est déjà énorme quand on y pense !!!) il va falloir qu’on prenne l’habitude de se relayer entre pause et boulot. Je reste donc pour une soirée boulot qui se termine tard comme toujours…

Les huicholes ont développé une forme picturale haute en couleur et en détails dont voici quelques visuels issus du web :
huichol_art
huichol-mask-1jaguar-side

Fanch :  Barth reste bosser à la Casa Bicitekas, tandi que je me rends chez Lalou pour faire de même car j’ai besoin d’une connexion pour achever la mise à jour de mon carnet de bord.
Bon, tout ne se passe pas comme je l’aurais souhaité, tout d’abord je met un moment à me mettre au boulot et quand enfin je suis devant l’écran, près à enchaîner, voilà qu’internet me fait des misères. Je ne me démonte pas mais j’avance peu. C’est un coup dans l’eau. J’ai besoin de faire un break, ce soir je sort, demain c’est dimanche… Alors je me rattraperai lundi.