Mardi 10 septembre 2013

0 km

Calle Víctor Hugo

N 19°22,123' W 99°08,494'

2242 m

Jour 346 – Calle Víctor Hugo

Fanch : Que dire, le travail suit son cours. La matinée est réservée à la classification des objets du jour. Plus d’une centaine de petits objets à trier, classifier et numéroter avant de reporter leurs caractéristiques (nature, coordonnées GPS, lieu, date, contexte…) sur le site internet. Un travail laborieux et répétitif qui demande du temps et une attention constante car il est aisé de se mélanger les pinceaux. Je ne n’en sort pas mal, c’est d’ailleurs une affaire classé mais ma concentration me fait défaut (j’ai toujours été comme cela) et j’ai trop souvent tendance à me disperser. Je dois avoir, à un moment ou à un autre l’occasion de me défouler, ou au moins de prendre l’air au risque de péter littéralement un plomb.

En fin d’après midi, je saute donc dans le métro de la ligne bleu, direction la Casa Bicitekas, je dormirai là bas ce soir, et prendrai le ticket retour de très bonne heure demain matin pour rejoindre Barth et les écrans numériques… Au passage, j’admire Barth pour sa capacité à bosser non stop durant une semaine voir une quinzaine de jour. Personnellement, je n’en suis pas capable… Mais bon, je m’ y recolle demain promis…

IMG_4029IMG_4031

Barth : Pendant que Fanch dispose et numérote la centaine d’objets du jour accumulés depuis la panne, je prépare une station de prise de vue pour les photographier ensuite un par un. L’opération me prend beaucoup moins de temps que le traitement sous Gimp de chaque fichier précédent son importation dans le site. Mais finalement, en milieu de journée, tout est prêt à être intégré dans le site !

Après une petite séance de travail avec Anaïs qui a déjà bien dégrossi les recherches de subventions en France et de contacts sur la route, je m’attelle donc à la première synchronisation du site. Je suis d’un œil soulagé la progression efficace de toutes ces affaires, en mesurant à quel point cela nous aide, et ce n’est qu’un début !

Quelques petits obstacles insignifiant me donnent un peu de fil à retordre, l’occasion comme à chaque fois de comprendre un peu mieux les outils utilisés (phpmyadmin en l’occurrence), mais je parviens à récupérer toute la base de données avec les informations que Fanch avait intégré ces derniers jours. Il ne me reste donc plus qu’à intégrer toutes les photos, les vignettes des objets et mes textes dans la centaine d’articles en retard que nous allons un jour mettre en ligne. Youpi ! ça me rappelle un peu mes débuts en temps que web designer, à faire des copier-coller des jours durant… Mais ce soir, je souffle un peu en regardant un film avec nos amis, avant de re-bosser un peu quand même…