Jeudi 19 septembre 2013

0 km

Calle Canarias

N 19°22,217' W 99°08,496'

2240 m

Jour 355 – Calle Canarias

Barth : Je commence la journée un peu tard, par un peu d’écriture de mon carnet, tout en essayant de profiter du soleil qui est moins timide le matin. Quand Fanch a terminé de travailler avec l’ordi, je m’y recolle donc, toujours sur le futur dossier de présentation.

La journée passe ainsi, vite comme toujours, jusqu’au retour de nos hôtes et la traditionnelle pause dîner qui accompagne leur retour. Oscar m’explique un peu les origines de sa vocation de militant autrefois activiste engagé, et aujourd’hui universitaire. Cela remonte à son père qu’il n’a pas connu et dont le principal héritage fut une collection de livres rouges auxquels Oscar est très attaché. La discussion se poursuit sur les différences qui séparent le militantisme communiste de la génération précédente à celui plus protéiforme et mondialisé qui s’exprime actuellement au travers de mouvements tel que le zapatisme… Passionnant, mais le boulot m’appelle autant que le sommeil rat trappe Oscar.

IMG_4093IMG_4095

Fanch : Je me lève tôt aujourd’hui, étant donner que Barth roupille encore, c’est l’occasion de mettre à bosser sur l’ordinateur.

Avec le travail, la routine s’installe. On se lève pour petit déjeuner avec nos hôte avant qu’ils ne partent pour l’université. Et déjà les voilà qui rentre d’une journée de boulot aux environs de 21 heure. le temps passe, vite. Bientôt un ans!!! J’espère secrètement que nous fêterons notre première année d’échappé tout en étant sur la route! A ver (à voir), je ne me fait pas d’illusions au sujet d’un départ prématuré… Mais positivons, passer du temps devant l’ordinateur, c’est une autre manière d’avancer, même si nous ne profitons pas du paysage et du beau temps (il pleut) plus vite ce sera fait, plus vite nous partirons…