Lundi 23 septembre 2013

0 km

Central Del Pueblo

N 19°26,260' W 99°07,565'

2228 m

Jour 359 – Central Del Pueblo

Barth : Réveil surréaliste à Biciteka, le tournage de la série TV est en train de s’enclencher. Nous sommes dans un centre de rétention, habités par de faux gardiens et de faux prisonniers, et toute une armée de techniciens de l’autre côté des caméras. Pas facile d’aller se débarbouiller discrètement entre deux prises ! Le spectacle nous absorbe quelques temps, tout en bossant un peu sur l’ordinateur.

De retour chez Oscar et Nathalie, je me plonge dans l’intégration de la version anglaise du site qu’Anaïs vient de nous envoyer, et enchaîne sur les finitions du dossier. Le rendez-vous qu’Anaïs devait avoir pour la subvention Declic Jeune a été annulé, mais il est trop tard en France, nous en saurons plus demain…

IMG_4094

Fanch : Aujourd’hui, c’est tournage. La Central del Pueblo est investi jusque dans ses moindre recoins par une équipe de production audiovisuelle épargnant tout de même le local de la Casa Bicitekas. Mais mon sommeil est perturbé pas les « Actionnne » de réalisateur. Le décor est planté, nous somme dans un centre pénitencier, entourés de quelques armoires mexicains tatouées du sommet du crâne jusqu’aux pieds.  Je resterai un peu plus tard, à observer tout se monde s’activer, une grosse organisation qui me dépasse un peu.

On a du mal à décoller de la Central et ce n’est qu’en début d’après midi que nous sortiront du plateaux pour rejoindre Portales. Et il faut se remettre au boulot. Barth tape (pas fort, pas de soucis) sur l’ordinateur… De mon coté, un peu comme d’habitude, j’essaie de trouver de quoi m’occuper à condition que cela nous fasse avancer. Et ce n’est pas forcement évident d’être efficace sur une tablette tactile, on reste encore limité quand il s’agit d’y aller à fond et malgré une ergonomie plutôt bien pensée, une tablette ou autre machine tactile de ce genre ne remplacera jamais un ordinateur… Je vous le dis!