Vendredi 1 novembre 2013

15 km

Place du théâtre de la Paz

N 24°08,513' W 110°19,092'

23 m

Jour 398 – Place du théâtre de la Paz

Fanch : Après un rapide petit déjeuner, Suzana nous propose un saut à la playa Balandra, la plus belle plage du monde selon Franck, on va donc pouvoir vérifier ses dires. Nous empruntons la même route qu’hier mais en voiture ce coup-ci et avec Suzana pour guide, les chose se passent différemment. Elle nous explique comment ceci fonctionne, qu’est ce que cela, pourquoi c’est comme ça ici et là bas autrement. Native de La Paz, elle nous offre une vision différente ainsi que quelques indices pour que notre regard ne se perde pas uniquement dans les étendus de cactus.
La Baja California est un état Mexicain colonisé par quelques américains plus ou moins fortuné. On y retrouve l’ambiance des station balnéaire du Maroc peuplé d’européens en manque de chaleur et d’exotisme mais qui trop souvent se refusent à s’intégrer. Les « gringos » s’offrent de majestueuses villas secondaires le long de La côte (tout en privatisant les accès aux plages), alors que la majorité d’entre eux n’en profitent que quelques mois par ans… Les mexicains de La Paz vivent quand à eux plus en retrait, dans une ville de poussière ou les égouts débordent. Je caricature un peu mais c’est l’idée, pas trop de mélanges s’il vous plaît… Mais Suzana est aussi scientifique spécialisée dans les écosystèmes aquatiques tropicaux, elle en connait donc un rayon sur la flore et la faune du littorales du Golf de Californie et c’est avec plaisir et curiosité que nous l’écoutons parler de son environnement.

11 heure, les températures continuent de grimper, nous ne sommes pas loin des 30 degrés. La plage est immense et il nous faut grimper au sommet d’un dôme de roche pour pouvoir admirer son étendu et les dégradés subtiles de bleu et de vert que nous offre cette nature étonnante. D’un côté, la montagne verticale et aride piquée de majestueux cactus, de l’autre une baie aux allure de paradis. Franck n’avait donc pas tort, c’est semble-t-il la plus belle plage du monde… On ne se prive pas pour faire trempette, en plus d’être limpide, l’eau est pour moi à température idéale.

De retour chez nos amis, nous nous accordons une pause travail, avec en ce qui me concerne, une commande de matériel électronique qui sera livrée à  » The Build Shop », un makerspace de Los Angeles ou nous sommes attendu pour une petite présentation mais pour une installations (si tout se déroule bien). Je galère, mais la commande est partie. Et il est l’heure de d’enfourcher nos vélo pour rejoindre Franck et Suzana sur la place du théâtre de La Paz pour le festival du jour des morts.

Même si les chrysanthèmes sont aussi de rigueur par ici, avec cette fête des morts nous sommes bien loin de la triste et bien souvent grise tradition de la Toussaint. Ici, c’est la fiesta. Une quinzaine de chapiteaux de 9 mètres carré sont alignés sur la place, ils abritent autant de scénographie destinées à rendre hommage à un ou plusieurs défunts. Le plus curieux, c’est que c’est en réalité un concours, et celui qui aura dresser le plus bel hôtel, gagnera 10 000 pesos. On retrouve dans chaque carré les mêmes symboles, objets et couleurs. Miroirs, croix de sel, aliments faisant figure d’offrandes, cadre à l’effigie du défunt ainsi que quelques objets lui appartenant, chrysanthèmes, crâne en sucre ou en papier mâché, encens, bougies… tout se joue sur leurs agencements. BCScicletos, le collectif de nos amis y participe, les jurys viennent de passer, les résultats tomberont demain… On verra bien.

À cela s’ajoute la compétition de Caterina (représentation populaire de la mort) et une trentaine de concurrentes se dandinent avec classe sur la place réservée au festivités. Sur l’imposante scène se succèdent musiciens et danseur et danseuses traditionnels. L’ambiance est familial certainement un peu trop pour moi, mais j’accuse d’avantage notre fatigue qui semble avoir raison de notre excitation, nous n’arrivons malheureusement pas à prendre part à la fête, 3 heures après notre arrivée, nous décidons de rentrer pour programmer la suite du voyage.

IMG_5225IMG_5226

Barth : Une bonne nuit de sommeil était nécessaire après 48 heures de transport. Une micro-lessive, quelques nouvelles sur internet, dont la découvertes des dernières investigations d’Anaïs qui nous rassurent beaucoup sur la suite du programme en Californie, et nous voilà prêts pour une excursion à la plage de Balandra que Frank nous avait vendu comme étant la plus belle du monde la veille. Frank étant au boulot (médecin à l’hôpital) c’est Suzana qui nous y emmène, pour son plus grand plaisir. Plus de route que de plage au final mais le paysage en valait la peine, plus que la baignade faute de profondeur ! Et c’est l’occasion d’en apprendre un peu plus sur la thèse de biologie que Suzana est en train de terminer…

De retour en ville, Suzana nous abandonne pour aller terminer l’installation de la bicyclette blanche avec les autres, tandis que nous prenons le temps de planifier un peu plus la suite de notre itinéraire en fonction des informations de nos nouveaux amis et de ce que nous trouvons sur le web. Les options sont nombreuses, entre bus et vélo, il va falloir trouver le bon équilibre pour profiter au maximum de notre dernière semaine au Mexique… Mais il est déjà l’heure d’aller faire un tour en ville pour admirer les différentes expositions mortuaires traditionnelles ou expérimentales qui ne sont qu’une partie de la fête des morts qui commence donc ce soir. L’ambiance est un peu à la kermesse sur la place du teatro de la ciudad, le stand de BCSicletos semble rencontré un relatif succès mais il faut attendre demain pour connaître le nom du vainqueur, car il s’agit d’un concours !

Pas question de faire la fête ce soir, nous n’avons toujours pas décidé notre programme du lendemain, il est temps de rentrer et de se pencher un peu plus dessus…

IMG_5252IMG_5269
IMG_5283IMG_5285
IMG_5290

Suzana et Frank

Suzana et Frank

 

Haiku 049 – Los muertos

Pour ne rien manquer, nous vous conseillons l’usage d’un casque audio pour le visionnage de cette vidéo.