Samedi 16 novembre 2013

0 km

Green Avenue, Venice Beach

N 33°59,542' W 118°25,285'

5 m

Jour 413 – Green Avenue, Venice Beach

Barth : Nous croisons Nicole et Eric au réveil avant qu’ils ne disparaissent chacun au boulot ou faire des courses. Un petit tour dans le quartier pour nous trouver de quoi manger et éviter ainsi un pillage en bonne et due forme du frigo de nos hôtes, et il est déjà midi !

Le reste de la journée est consacré au montage des derniers haïkus, à la mise à jour du site, entre deux discussions avec Eric qui est en congé aujourd’hui après deux mois de boulot intense. Pas vraiment le temps de notre côté pour s’essayer au mur d’escalade qu’il pratique tous les jours sur le bord de sa maison… Ce soir, Anaïs arrive à Los Angeles, je tiens donc particulièrement à ne pas avoir de boulot en tète pendant les prochains jours où je vais disparaître de ce carnet. J’abandonne donc Fanch pour quelques jours et nous avons tout juste le temps de partager une pizza avant que je boucle la synchronisation du site, que j’appelle un taxi et que je me retrouve à l’aéroport vers minuit passé… L’avion a une bonne heure de retard mais Anaïs est bien dedans, jet-laguée à souhait..! Sur ce, je vous dis à dans trois jours.

IMG_5961IMG_5959

Fanch : Ce samedi est placé sous le signe du repos, mais dans l’action de ces derniers jours, j’ai pris pas mal de retard dans mes écrit. Spontanément, nous avons pris la décision de faire la synchronisation du site aujourd’hui, dans l’unique but d’êtres tranquille quelques temps. Mais qui dit synchronisation dit aussi mise à jour et je passerai donc pas mal de temps à rédiger mes notes.

La maison d’Eric est parfaite pour pour bosser et rester concentré, nous sommes ici au calme. Je prends aussi un temps pour digérer nos premiers kilomètres sur le sol américain, j’essaye de faire un point, de rassembler mes impressions mais j’avoue être encore pommé, le dépaysement opère plus que je ne l’aurai imaginé. Enfin, Los Angeles m’intimide, contrairement aux autres ville croisée auparavant, je ne m’y sens pas chez moi. Pour tout avouer, je pense déjà à la route qui nous mènera à San Francisco.

Barth s’en va retrouver sa belle à l’aéroport, je resterai chez Eric et Nicole quelques jours, une immersion totale qui ne me fera sans doute pas de mal…

IMG_5958IMG_5957