Mercredi 20 novembre 2013

0 km

Centinela Avenue

N 33°59,641' W 118°25,487'

82 m

Jour 417 – Centinela Avenue

Barth : Pas facile de se lever tôt dans tant de confort et après une soirée aussi cool. Une fois totalement réveillés, Eric nous embarque pour une tournée de courses. Acheter une tablette pour Anaïs, ça c’est fait ! Lui trouver un vélo, pas encore mais nous avons résolu un malentendu de notre part en faisant comprendre à Eric que nous ne cherchons pas un vélo couché..! Et pour finir, petits saut dans le supermarché bio et cher où travaille Nicole pour lui soutirer quatre succulents burgers de bison que nous rentrons manger au chaud chez Eric.

La pluie est au rendez-vous aujourd’hui, et le froid avec… Le reste de la journée est consacré à l’écriture de mails pour trouver un autre hébergement sur Los Angeles et organiser un peu les visites prévues… Je mise pas mal sur le professeur Howard que nous avions rencontré à Tijuana et qui nous suit depuis quelques jours sur internet. Nous verrons demain si les réponses pleuvent, pour l’heure il est déjà temps de dîner avec en dessert un tiramisu aux framboises préparé par Anaïs, avant de céder à la tentation d’un film sur l’impressionnant home cinéma d’Eric. « Life of Pi », une belle histoire pleine d’effets spéciaux assez bluffants pour lesquels le film a été récompensé, et dont Eric est un des nombreux maîtres d’oeuvre.. Good job guy !!

Anaïs : Hello world

IMG_0529IMG_0533

Fanch : Le réveil se fait devant l’écran, nous avons rendez vous avec Gwendal, membre de LibLab et de Cric, une autre association oeuvrant pour la culture sur Quimper et sa région. L’objectif principale de cette réunion virtuelle outre le fait d’être heureux de retrouver notre vieux pote Gwendal, reste de trouver des solutions pour dynamiser la visibilité de Geocyclab. Il se peut donc qu’un événement soit organisé au printemps prochain mais nous y reviendrons en temps voulu (ne mettons pas la charrue avant les bœuf).

Il s’en suit une petite sortie en compagnie d’Eric car Anaïs a besoin de s’équiper et entre autre de trouver une bécane. J’ai hésité à les suivre mais j’ai besoin de prendre l’air, de découvrir de nouvelles choses et le fait qu’Eric propose de nous guider me pousse à me joindre au groupe. Pas de vélo pour aujourd’hui, mais nous trouverons ce qu’il nous faut dans les prochains jours. Geocyclab reprendra bientôt la route, à trois cette fois.

De retour dans nos appartement, je met rapidement mon nez sur pure data pour compléter mon petit séquenceur, ça avance rapidement.
Ils nous faut aussi recontacter les Fablabs et Makerspaces de Los Angeles pour les prévenir de notre arrivé et de notre disponibilité. Barth de son côté contact Mr Les Howard (que nous avions rencontré au centre d’art contemporain de Tijuana) professeur en Sociologie sur le campus de Whittier, nous devrions nous voir d’ici peu. Je crois bien que cet homme est plein de ressources susceptibles de nous aider pour nos recherches. Nous attendons la suite avec impatience.