Vendredi 29 novembre 2013

0 km

LACMA Museum

N 34°03,804' W 118°14,372'

86 m

Jour 426 – LACMA Museum

Fanch : C’est à l’heure du breakfast que nous retrouvons David et Elisabeth chez Les. Pour le professeur, ce rituel semble coutume, le petit déjeuner reste d’ailleurs un moment privilégié, voir le repas le plus important de la journée.

Après avoir fait le plein de vitamines et de caféine nous sommes à point pour une journée culturelle. Au programme… On va bien voir (je n’a pas vraiment suivit tant il est bon de se laisser guidé), mais une visite du LACMA Museum (l’équivalent du centre George Pompidou) s’impose comme le principal objectif du jour.

Les ne sera pas parmi nous aujourd’hui mais nous le retrouverons un peu plus tard dans la soirée. En attendant, la compagnie d’Elisabeth et de David nous pousse à la flânerie. Comment ne pas se laisser porter par l’ambiance simple et détendu que nous imposent nos amis. Nous retrouvons avec plaisir le calme et la sérénité de leur demeure lors d’une collation improvisé avant de se mettre en route pour le LAMAC. La haut, isolé des tumultes urbain, le temps n’est plus le même, l’heure n’a pour moi plus de valeur et je me laisse porté au rythme de nos hôte. C’est bon.

Mais tout de même, j’ai parfois l’impression de ne pas « optimiser » le temps tel que je devrais le faire. Depuis le Mexique, Geocyclab a pris un rythme qui ne me convient plus. C’est peut être dû à la géographie des lieux, ponctuée de citées susceptibles de nous révéler quelques secrets intéressants, c’est peut être « à cause » de ces rencontres qui au fur et à mesure deviennent toujours plus intenses, c’est peu être aussi parce que notre réserve financière qui s’assèche trop vite et qui prend beaucoup de place dans mes pensée. Mais en réalité, je pense que suite à l’épisode de Mexico, nous avons perdu un peu de notre énergie, un peu de notre fougue et de notre volonté. Je ne sais pas comment résoudre ce problème, je ne sais même pas si c’est un problème d’ailleurs, mais il va falloir faire quelque chose et à commencer par reprendre la route.

IMG_1025IMG_6675

Anaïs : Ce matin, Les, notre manager de choc nous a calé une fois de plus des rendez-vous pour notre journée. Tous les matins, nous nous réveillons et il a déjà passé 3 ou 4 coups de fil pour nous organiser des rencontres, fait couler le café, et préparer la salade de fruits.

D’ailleurs, même le café qu’il nous a offert le premier jour témoigne de la finesse et de la sensibilité du personnage. En effet, il avait une très bonne amie mariée à un brésilien, grande aventurière, ayant beaucoup voyagé, très intéressée par les milieux culturels et artistiques des endroits qu’elle traversait. Cette amie est décédée il y a peu de temps et la dernière fois que Les l’a vu, elle lui avait donné un paquet de très bon café du Brésil, et Les a tenu particulièrement à nous offrir le dernier café de ce paquet car il pensait que c’était une belle manière de rendre un dernier hommage à cette aventurière trop tôt disparue. Un très bon café!

Aujourd’hui donc, David, le prof d’arts et sa fille Élizabeth nous rejoignent pour le petit déjeuner et nous passons une longue et riche journée en leur compagnie, entre moment de détente à refaire le monde dans leur jolie maison et visite du Lacma, gros musée de Los Angeles. Encore une fois, nous ressentons ce sentiment puissant de se connaitre depuis toujours, et j’imagine pouvoir les accueillir un jour en Bretagne.
Au Lacma, je redécouvre avec plaisir certaines œuvres de Giacometti, exposées dans des conditions parfaites, révélant toute la puissance de ces silhouettes. Nous retrouvons notre chambrette bien tard. Encore une bien belle journée à L.A, (prononcer « elle ééé »!) où décidément il fait bon vivre sous le soleil californien.

IMG_6689IMG_6687

Elizabeth

Elizabeth

David

David

Barth : Ce matin nous recevons David et Elizabeth pour le petit déjeuner. Les et Fanch sont allés faire des courses de bonne heure et le menu du jour s’annonce encore plus copieux que les précédents ! Le soleil n’est pas au rendez-vous ce matin, la pluie l’a remplacé, nous restons donc au sec pour ce petit déjeuner gargantuesque.

Vers midi, Les nous abandonne pour passer la journée avec un vieil ami, et nous organisons la notre en compagnie de David et Elizabeth. Pour commencer, un petit tour au collège, dans l’ancien terrain de basket converti en atelier artistique afin d’y récupérer Louise, le labrador de David. C’est l’occasion de pousser un peu plus la visite et d’avoir un aperçu du travail de David et de Jenny qui occupe l’atelier voisin. David réalise de grands tableaux à base d’emballages industriels compressés et assemblés en mosaïque. Il travail également sur un projet de carreaux de terre cuite qu’il cherche à fissurer à la cuisson pour reproduire des figures de dessiccation qu’on peut rencontrer dans la nature en cas de sécheresse…

Un passage par sa maison pour y déposer Louise sera l’occasion d’une petite collation, avant de prendre la route du centre de Los Angeles pour visiter le musée LACMA. Sur la route nous faisons halte dans une petite boutique de brocante où nous repérons un autre potentiel vélo pour Anaïs. La visite du musée est un peu précipitée mais nous avons tout de même le temps d’apercevoir les collections d’œuvres européennes avec pour ma part un coup de cœur pour une série de bronzes de Giaccometti particulièrement bien exposée. La nuit est tombée depuis longtemps, je lutte un peu contre la fatigue, et après une pause ravitaillement dans un supermarché chinois, nous rentrons dîner au coin du feu chez David.

IMG_6726IMG_1123
IMG_1125IMG_1145