Samedi 14 décembre 2013

0 km

Trail de San Luis Obispo

N 35°15,205' W 120°41,735'

43 m

Jour 441 – Trail de San Luis Obispo

Barth : Aujourd’hui c’est boulot ! Après un petit déjeuner tout aussi diététique que le dîner de la veille, je me colle donc devant l’écran de l’ordinateur pour une grosse mise à jour du site qui me prend une bonne partie de la journée. Quelques pauses tout de même le temps de grignoter un morceau, de siroter un thé en profitant du soleil dans le jardin, et de réparer le bout de la canne à pêche qui me sert de porte drapeau sur mon vélo avec l’aide de Bob.

En fin d’après-midi, je décide de persévérer devant l’ordinateur pour écrire une longue série de mails à nos potentiels contacts à San Francisco. En plus de la question du logement, nous sommes à la recherche d’opportunités pour réaliser une nouvelle création artistique et surtout il va nous falloir trouver un moyen de renflouer un peu les caisses de Geocyclab qui sonnent de plus en plus creux depuis nos mésaventures informatiques au Mexique… Pendant ce temps là, Fanch et Anaïs accompagnent Bob pour une balade dans la montagne toute proche, et à leur retour c’est déjà la fin de journée, l’heure de partager un délicieux dîner et pour ma part de souffler un peu en laissant l’ordinateur à Fanch qui bosse sur un nouveau dossier de subvention. Bob et Elaina nous ont fait comprendre que ce serait un plaisir pour eux de nous avoir une nuit de plus chez eux, à méditer d’ici demain matin…

IMG_7168IMG_7170

Anaïs : Nous sommes début janvier, et je tente d’écrire pour ce jour du 14 décembre mais rien ne vient. Sur la route, je n’ai pas pu écrire et le retard s’accumulant, je me retrouve avec trois semaines à écrire d’un coup, sauf que je me rend compte que ce n’est pas possible. Trois semaines en mode voyageur, c’est comme trois ans dans ma maison. J’ai l’impression que ce 14 décembre a eu lieu il y a quelques années, et il m’est impossible de me remettre dans un état d’esprit d’écriture quotidienne alors que j’ai l’impression d’avoir vécu vingt vies depuis ce 14 décembre. Je ne suis pas sûre du reste que ce 14 décembre soit particulièrement à marquer d’une pierre blanche, et j’ai beau chercher, je ne crois pas m’être dit à aucun moment de la journée: il faut absolument que je me souvienne de cette journée du 14 décembre, cette journée est tellement incroyable! Non, je ne pense pas m’être dit ça… Mais peut-être que je loupe un truc important.. Je sais plus…

IMG_1467IMG_1481

Fanch : Je disais donc hier, nous marquons une pause vélo pour se mettre au boulot. La mise à jour du carnet de bord et la synchronisation du site devraient être bouclés dans la journée, en ce qui me concerne, j’y passerai la matinée avant d’enchaîner sur le dossier de subvention cette après midi. J’accepte malgré le travail qu’il reste, la proposition de Bob, notre hôte, et laissant Barth à ses affaires, nous partons tout les en compagnie d’Anaïs nous dégourdir un peu les pattes sur un sentier de randonnée. Pour tout vous dire, ça fait du bien de mettre un pied devant l’autre, disons qu’après 300 bornes, mes articulations apprécient le changement de mouvement.

Trêve de plaisanterie, on rentre au bercail après deux heure de ballade sportive sur une des collines qui encerclent San Luis Obispo, l’heure est au boulot. J’imprime les documents demandés par la Fondation de France pour cette fameuse aide financière. Si Remplir un dossier de ce type n’a rien d’aisé en France, se coller à une telle paperasse à distance peut s’apparenter à un parcours du combattant. Je passe d’ailleurs plus de temps à cogiter et à contacter les personnes susceptible de m’aider à trouver certain document à joindre au formulaire de candidature qu’à bosser sur le dossier à proprement parler. Il est une heure du matin et je suis loin d’avoir achevé cette tâche ingrate. Voyant que je ne finirai point ce soir et qu’il reste pas mal d’autres petites choses à régler concernant l’organisation de la semaine à venir je vais arrêter là car je risque d’y passer la nuit. Je comptait partir de bon matin demain, je pense plutôt demander 24 de sursis à Elaina et à Bob…

IMG_7167IMG_1485