Vendredi 27 décembre 2013

0 km

11ème avenue, San Francisco

N 37°45,165' W 122°28,080'

173 m

Jour 454 – 11ème avenue, San Francisco

Fanch : Une bonne nuit de repos s’est imposée, je me lève en même temps que Darìo mon collègue Couch-surfeur argentin alors que Steve est déjà au boulot.
Matin web donc avec Darìo qui fait de même à mes côtés. L’objectif de cette connexion est simple, mais trouver de quoi loger pour les jours à venir en cette période d’entre deux fêtes ne s’avère pas gagné d’avance. Je profite aussi du calme ambiant pour écrire quelques lignes sur mon carnet de bord quelque peu délaissé depuis deux trois jours.

Après le déjeuner la conversation entamé en fin de matinée se prolonge, Darìo me pose plusieurs questions concernant notre projet et son financement. Il va s’en dire et mon interlocuteur me le rappel, que nous sommes chanceux d’avoir des aides ou subventions provenant de différente institutions publiques et qui permettent à ce genre de projet d’exister. Même si parfois nous aimerions qu’il y en ai davantage ou qu’elles soient plus accessibles ou plus ouvertes, c’est aussi ce que je tente de faire comprendre à mon ami argentin…

Nous décidons tardivement de joindre à pied downtown mais vu l’heure nous ne ferons que la moitié du chemin. Notre exploration s’avère être un échec. Downtown ce sera pour plus tard, j’ai promis à notre hôte de me coller au fourneau ce soir. Le temps de faire quelques achats alimentaires, de gravir la colline sur laquelle est perchée la demeure de Steve, de préparer le repas et il sera déjà bien tard. Comme toujours, j’essayerai de concevoir un petit plat sympa, je sais bien que la bouffe reste une valeur sûr pour faire plaisir au maître de maison. Et comme ils doit, on fini tout les trois devant un film, un film dont je ne me souviens déjà plus l’histoire, c’est dire comme il m’aura marqué.

P1020905

Barth : Chose devenue rare depuis quelques jours, le ciel est couvert ce matin. Et on commence la journée par une grosse grimpette et l’équivalent en descente sinueuse pour gagner San Gregorio où nous ne trouvons pas le pain ou les tortillas qui nous manquent pour un pique-nique digne de ce nom… Il faut donc pousser jusqu’à Half Moon Bay, à une quinzaine de kilomètres pour enfin atteindre notre Graal du jour, un Shop Center !
Quelques courses donc, quelques discussions avec les passants aussi et un petit McDo pour relever les mails.

Finalement nous décidons de payer le camping d’Etat pour une nuit et accéder ainsi au luxe de notre première douche depuis quinze jours ! Et cerise sur le gâteau, au moment de se lancer dans la préparation du repas, un homme vient à notre rencontre en nous proposant quelques bûches qu’il a en trop. Voila de quoi compléter ma modeste récolte de bois flotté sur la plage. notre homme travaille au service Ressources du State Park où nous sommes, en charge de la gestion de la bio-diversité des végétaux dunaires. Il nous explique ainsi sa lutte quotidienne contre différentes espèces invasives entre deux histoires sur les relations présupposées d’une vendeuse de pizza avec le frère d’Al Capone qui seraient une des légende oubliée de la ville. N’ayant pas de logis, il est autorisé par ses employeurs à planter sa tente avec les voyageurs comme nous chaque soir. Chouette rencontre !

IMG_1837

Anaïs : Douuuuuche… Quelle merveilleuse invention! Je sais pas qui a inventé l’eau chaude mais il était sacrément futé!