Vendredi 10 janvier 2014

15 km

Bicentennial Camp Ground

N 37°49,523' W 122°31,664'

64 m

Jour 468 – Bicentennial Camp Ground

IMG_7520IMG_7521

Fanch :Allez Fanch… On se motive… Je suis bien au chaud! Dehors c’est tout gris avec plein de vent tout froid… Allez go!

Je n’ai pas spécialement la tête à avancer aujourd’hui mais je dois absolument finir de rédiger mes notes pour les expédier à Barth qui fera la syncro prochainement. Il faut aussi que je passe voir les rangers pour leur signaler ma présence sur le campground, que j’aille me connecter devant la maison de James pour guetter les réponses des couchsurfeurs, mais aussi les prix des billets d’avions… Ça c’est c’est ce que je me dis pour réussir à m’extraire de mon sac de couchage, le seul truc chaud à trois kilomètres à la ronde. Je sors finalement pour lancer le feu, c’est chaud aussi et ça fait du bien, chocolat chaud et pain grillé avec du beurre salé qui fond sur la mie… Ouai, je crois que c’était ça la réel motivation, chocolat chaud et pain grillé.

Le soleil a disparut depuis le petit déjeuner, j’ai réussi à faire ce que j’avais en tête et ce malgré ma flemme matinale. En revanche, toujours pas de réponse positive concernant un potentiel hébergement sur San Francisco, faut croire qu’on s’obstine.

Je lance le feu pour le repas du soir alors que James apparaît dans la brume vêtu de son uniforme de ranger, très classe (c’est la première fois que je le vois en uniforme, vous comprenez…) Nous avions parlé hier soir d’une éventuelle présentation de Geocyclab auprès de ses collègues et/ou amis pour demain, samedi (aurais-je omis de le préciser dans mes notes?). Mais pour une bonne organisation le délai paraît un peu court et nous décidons unanimement (Barth m’a envoyé un mail à ce sujet, je pense qu’il sera d’accord) de repousser le rendez vous de quelques jours, cela laissera le temps à James de faire un peu de communication autour de l’événement.

Bref, pas de crème glacé au menu de ce soir mais de la compagnie tout de même. À part ça, il fait nuit et humide, le brouillard est dense presque palpable, on y voit rien à deux mètres et cette ambiance me rappelle une BD dont j’ai oublié et le titre et l’auteur mais dont le protagoniste est sculpteur de brume… Ça parle à quelqu’un?

IMG_7528IMG_7531

Barth : Après avoir dégoté un café sans lequel la journée ne peut pas vraiment commencer, nous passons au Visitor Center (office de tourisme) pour glaner quelques infos, en particulier sur les moyens de transports pour Los Angeles en vue du décollage d’Anaïs.

Le temps est ensoleillé et nous sommes tous les deux armés de nos appareils photo, pour une fois sans nos encombrantes montures, ça vaut le coup de faire la route à pied jusqu’au nord de la ville pour aller visiter l’ambassade d’Indonésie. Une belle grimpette jusque Grace Cathedral d’où la vue est impressionnante sur les avenues qui dégringolent de tous les côtés vers le rivage, et nous voilà donc au consulat d’Indonésie… C’est ouvert, mais vide. Juste un employé à l’accueil qui nous explique rapidement que les visas s’obtiennent à l’arrivée à l’aéroport. Bon, OK, j’aurais put trouver ça avec Google… Mais on est à San Francisco hein !

La route du retour nous fait longer Chinatown mais pas le temps de trop flâner, il fait faim et j’ai un peu de boulot à abattre ce soir pour la synchronisation du site en particulier. Quelques mails de Fanch et notre ami Mr X le ranger au sujet de la présentation de Geocyclab qui devrait avoir lieu vers le 20, et des nouvelles des recherches de billets d’avion qui commence à rendre notre décollage plus concret et imminent…

IMG_7546IMG_7552
IMG_7557IMG_7563