Vendredi 17 janvier 2014

10 km

Berkeley

N 37°51,436' W 122°16,039'

60 m

Jour 475 – Berkeley

IMG_7693IMG_7687

Barth : Une nouvelle journée studieuse dans le calme du Castle pour se débarrasser au maximum de dernières urgences. Carte de vœux, préparation de la mise à jour du site, mails… Le temps passe vite devant l’ordinateur et nous tardons à décoller. Les dernières lueurs du jour finissent tout de même par nous activer et nous levons le camp pour aller rejoindre notre caravane à The Place. Il n’y a pas grand monde et nous installons notre bazar tant bien que mal dans la petite caravane avant de filer en vélo pour faire quelques provisions pour les jours à venir. Nous suivons les conseils de Jonathan et partons explorer un supermaché réputé pour son choix de légumes « organics » et ses prix pas trop exorbitants. Ici à Oakland, la health food semble de mise depuis un bon bout de temps et l’offre ne manque pas, nous remplissons deux sacoches de victuailles !

De retour à The Place, je prends le temps de finir la synchronisation du site avant de nous faire chauffer une bonne platée de pâtes, car ce soir il n’y a pas de dîner communautaire. Nous croisons seulement Kate, une des habitantes du lieu et au moment d’aller nous coucher nous tombons sur Tyson, le gars qui s’occupe de l’atelier vélo, en compagnie de sa copine biologiste qui étudie les abeilles. Il nous montre son vélo électrique entièrement fait-maison et la discussion s’engage sur différents sujets autour du déplacement à vélo et des conséquences que peut avoir son usage sur l’aménagement d’un territoire. Very interesting, mais il est tard et il fait froid alors nous nous donnons rendez-vous pour le lendemain. Je m’endors en repensant à l’image irréelle de cette mobylette silencieuse qui a disparu dans la nuit quelques instants plus tôt.

Fanch : La matinée est studieuse, le reste de la journée aussi. Je ne vais pas perdre mon temps à décrire les étapes du travail que nous avons accompli car c’est un peu toujours le même schéma. Toujours est-il que nous déménageons 2 ou 3 rues plus loin, quittant l’extrémité nord Oakland pour joindre le sud de Berkley et la petite caravane qui nous y attend.

Et voilà, c’est pas grand mais c’est plutôt bien foutu une caravane. Le temps de s’organiser, d’optimiser l’espace qui nous est alloué, nous allons acheter quelques victuailles au Berkley Bowl, un supermarché dont tout le monde nous fait l’éloge depuis que nous sommes de ce côté de la baie. Il sont fous ces américains mais j’avoue que celui là (le supermarket) est plutôt bien fourni en fruits et légumes… Intéressant mais ça reste tout de même un super marché, je ne vais donc pas en faire l’analogie n’y même m’étendre d’avantage sur ce sujet.

Aujourd’hui, enfin ce soir, c’est le début du weekend et en l’absence d’événement, il n’y a pas spécialement d’activité à « The Place ». Nous dînons tranquillement tout en apprivoisant les lieux et Ginger, le chien mascotte qui tend à se méfier des étrangers… Il y a encore du boulot à ce niveau là… Mais notre situation actuelle s’annonce plus que confortable tant au niveaux du quotidien qu’au niveaux de travail puisque nous sommes au centre d’un bonne exemple d’objet libre.