Mardi 21 janvier 2014

0 km

The place for sustainable living

N 37°50,774' W 122°17,138'

10 m

Jour 479 – The place for sustainable living

IMG_7817IMG_7832

Barth : Le café matinal est agrémenté de la visite de Jonathan qui après nous avoir un peu débriefé à propos de l’incroyable soirée de samedi, nous propose son aide pour nous emmener à l’aéroport dimanche matin ! Cool ! une chose en moins à penser !

Nous avons décidé de passer les prochain jours à The Place, à la fois pour réaliser un maximum d’images et d’interview qui formeront un nouvel objet libre, et pour avancer sur les différents points les plus urgents de Geocyclab en ce moment. Nous commençons donc avec Nick qui est un des résidents, et qui nous parle entre autre de son projet actuel de Rocket Stove, une chaudière à combustion intégrale qu’il est en train de mettre au point. Nick est un peu l’ingénieur de la bande, à l’origine de pas mal de projets très pragmatiques qui rende ce lieu habitable et de plus en plus confortable.

Après un rapide déjeuner, nous faisons le portrait de Tyson et de son vélo du futur, le Vessel Bike. Et nous avons en prime le plaisir de pouvoir essayer le bolide dans la rue, ce qui constitue un pas décisif vers l’envie obsessionnelle d’en posséder un. En rentrant en France, ça fait partie des choses que je garderais en tête, et Fanch aussi je crois ! La fin d’après-midi est déjà là, Fanch file faire quelques courses tandis que je profite des derniers rayons de soleil pour faire des images du lieu, en particulier de Marinette et Shannon, occupantes du grand bus, qui sont affairées en cuisine. Et la soirée enchaîne, studieuse, consacrée pour ma part au prémontage du futur Checkpoint dans le froid de la caravane…

Tyson

Tyson

IMG_7726

Fanch : Nous revoilà in « The Place », les prochains jours risques d’être comblés par la réalisation d’un portrait du lieu. Mais nous sommes sur plusieurs fronts à la fois, la préparation de l’Indonésie nous pousse à nous projeter en avant et il est parfois difficile de rester concentré sur le réel, sur le moment présent. À cela s’ajoute le tournage du checkpoint qui va falloir réaliser avant de tourner la page des Amériques. Un checkpoint un peu particulier qui s’annonce délicat à mettre en place, encore une fois nous avons beaucoup à dire mais ne savons pas encore par quel bout commencer. Nous y pensons donc sérieusement et tout cela ne nous aide guère à rester dans le présent. Mais heureusement, le fait de séjourner ici simplifie considérablement les choses puisque que nous côtoyons 24h sur 24 notre sujet, des relations se tissent entre Geocyclab et les membres du collectifs ce qui est un point essentiel pour délier les langues de nos interlocuteurs. Sans oublier que pour nous aussi, un petit temps d’adaptation est nécessaire, ne serait ce que pour enregistrer les prénoms et pour comprendre le fonctionnement des lieux.

IMG_7774IMG_7712