Dimanche 26 janvier 2014

0 km

Aéroport San Francisco

N 37°37,146' W 122°23,116'

23 m

Jour 484 – Aéroport San Francisco

IMG_8159IMG_8165

Fanch : Nous y voilà, enfin. Après cette courte nuit, l’heure de plier bagage a sonné. Jonathan nous rejoind de bon matin et après que Barth ai copié les ruchs des différente interviews réalisée la semaine passée semaine sur le disque dur de « The Place », nous chargeons vélos et sacoches dans le fourgon de notre ami, c’est partit en direction de l’aéroport bien sûr. La route nous donne l’opportunités de saluer un dernière fois San Francisco Downtown, ses impressionnants grattes ciels et la baie qui l’entoure. Une émotion bien connut vient me pincer le cœur, comme à chaque fois que je quitte un lieu dans lequel des souvenirs resterons. Allons bon, ce n’est aucunement le moment d’être sentimental car avant de quitter définitivement S.F. il faut d’abord embarquer et cette étape imminente et détestable retient toute notre attention.

Une accolade fraternel avec Jonathan officialise un peu plus notre départ. Un, deux, trois, nous passons les portes de l’aéroport que nous ne refranchirons pas. On passe à la phase enregistrement des bagages, vélos compris, ce qui finalement nous coûte plus cher que prévu. J’enrage. Les protocoles qui suivent (scanner corporel, fouilles) ne font qu’entretenir ce sentiment de mépris envers les politiques aéroportuaire, aseptisée et impersonnelles. Quand enfin nous embarquons, je commence à me détendre.
Le Boeing 747 quitte le sol, une page se tourne, elle ne dévoilera son verso que dans une trentaine d’heure, au moment ou nous sortirons de ce qui s’apparente pour Geocyclab comme véritable trou spacio-temporel.

Barth : Dur de se lever après une si courte nuit. Nous avons le temps de finir les derniers réglages avant l’arrivée de Jonathan. Nous n’aurons pas eu l’occasion de recroiser tout le monde pour faire nos adieux, un petit mot joint aux quelques affaires que nous abandonnons ici fera office d’au-revoir. Et j’ai juste le temps de copier nos images de The Place sur un de leur disque dur comme promis avant de décoller. Nous traversons donc une dernière fois, le pont d’Oakland, puis DownTown San Francisco sous un soleil matinal éblouissant, et nous arrivons bien à l’heure à l’aéroport. Good bye Jonathan, et merci encore pour tout, ce fut rapide mais assez intense pour nous donner vraiment envie de revenir un jour par ici, avec du temps pour réaliser des projets !

L’enregistrement des bagages ne se passe pas trop mal si l’on fait exception du surcoût pour embarquer nos vélos, et des dollars supplémentaires que nous devons dépenser pour les emballer un peu mieux… C’est la dernière fois normalement ! Quelques instants plus tard notre avion décolle finalement, en direction de Séoul pour notre première escale. See you California, see you winter, see you dollars..!