Jeudi 30 janvier 2014

0 km

Jalan Raya Pemogan, Denpasar

S 08°42,541' E 115°11,939'

38 m

Jour 488 – Jalan Raya Pemogan, Denpasar

IMG_8198IMG_8201

Fanch : Ce n’est pas que nous voulons absolument rester ici, nous sommes d’ailleurs pressés de reprendre la route mais ce n’est toujours pas la grande forme. Mon mal de tête persiste et Barth est tout coincé, le remède est simple, du repos et beaucoup de flotte. Et oui! Comme nous ne savons absolument pas ce qui nous attend par la suite, quelles vont être les conditions de voyage (états des routes, dénivelé, vent plein ouest, pluie, bivouac…), nous venons donc de réserver deux nuits supplémentaires à Denpasar, espérant quitter cette ville en forme pour attaquer les 1000 bornes et des poussières qui nous séparent de Jakarta. Du repos certes mais pas uniquement. Barth est sur le montage du checkpoint qu’il serait bon d’achever rapidement. De mon côté, j’ai pas mal d’écriture à rattraper et j’essaie tant bien que mal de trouver de quoi m’occuper tout en étant utile. Je part à la recherche d’un artisan apte à recoudre quelques vêtements usés par les kilomètres, ajuste les freins et le dérailleur arrière de ma bécane (je cris victoire devant ce dernier qui est en état de fonction!) et puis j’écris encore afin de mettre à jour le carnet de bord, ce sera ça de moins à faire…

Autre chose, il va falloir que je replonge la tête dans les histoires de subvention puisque la date limite de dépôt des dossiers concernant une des aides qui nous intéresse approche dangereusement. Le côté positif, c’est que cette demande est quasiment prête à être expédiée et cela ne devrait monopoliser que quelques heures de notre temps si précieux, le travail accomplit à Mexico est enfin récompensé (encore faut il toucher les tunes maintenant).

Bref, on s’accorde tout les deux une bonne grosse sieste ce qui écourte considérablement cette journée… Décidément trop courte.

Barth : Au menu du jour en ce qui me concerne : montage du Checkpoint ! Je ne me sens pas envahi d’une immense motivation mais je tiens vraiment à tourner cette page symbolique avant de nous aventurer sur ce nouveau continent. Il y a aussi bien d’autres vidéos en retard à monter, qui datent de Mexico pour les plus vieilles, mais je me garde ça pour notre pause à Jakarta dans quelques semaines. Fanch se charge d’emmener mon pantalon e son drap de soie dans un atelier de couture pour y faire réparer quelques déchirures pendant que je plonge dans les images de la Californie. La chaleur est écrasante dehors et la climatisation de notre chambre d’hôtel devrait me permettre de me concentrer au frais…

Vers midi nous sortons manger un morceau et nous connecter avant de retourner au boulot. Nous commençons à recroiser les mêmes têtes dans le quartier, dont un homme qui parle pas trop mal anglais et même quelques mots de français ! Il nous indique une toute petite échoppe pour avaler une soupe à un prix défiant toute concurrence et dans une ambiance familiale.

L’après-midi n’est pas aussi studieux qu’espéré. Le vent souffle en rafale et l’atmosphère est lourde comme avant un orage. En y ajoutant la fatigue accumulée et le jet-lag, cela donne une bonne migraine qui me fait sombrer dans une sieste comateuse jusqu’au coucher du soleil… Un dîner bien pimenté me sort un peu de ma torpeur et notre première pluie tropicale finit de détendre l’atmosphère pour mon plus grand bien, me redonnant le courage de faire une heure ou deux de montage avant de dormir…