Vendredi 05 octobre 2012

80 km

Ecluse Bougard

N 47°28,480' W 1°50,376'

m

Jour 6 – Ecluse Bougard

Barth : Lever, petit déjeuner, vaisselle de 8h à 10h et nous repartons jusque Blin – courses et café en terrasse sur la place de l’église. On file ensuite pour une pause déjeuner vers 14h sur une écluse. Fanchic se trompe de coté sur le canal mais on le retrouve un peu plus loin. Premier vrai soleil depuis le départ, enfin torses nus!

Les derniers kilomètres le long du canal permettent de digérer un peu avant d’attaquer la nationale… Sucé-sur-Erdre puis grande montée vers la Chapelle-sur-Erdre. Il fait chaud et nous avons soif aux portes de Nantes, mais nous profitons des premiers tronçons en travaux de la Vélodyssée.

Entrée dans Nantes à l’heure de pointe. On se sépart pour 24h. Je file chez ma grand-mère pour poser mon vélo et charger des sacoches dans la voiture de mon père. Puis je retrouve Anaïs qui attend dans un bistrot pas loin de chez mon père. Vers 20h, douche et dîner rapide avant de m’effondrer de sommeil.

Fanch : C’est aux frontières bretonnes que le soleil nous salut enfin, que nos tentes et vêtement ont pour la première fois, une véritable opportunité de sécher.  Nous quittons le canal et ses 238 écluse sous l’œil apeuré d’un ragondin avec l’étrange impression d’avoir suivi les ruines d’une voie de navigation inerte mué en axe touristique. Nous aurons tout de même une petite pensée pour ces nombreux pécheurs rencontré sur notre chemin. Nous arrivons à Nantes, mon compteur affiche 389 km et il est temps de marquer une pose car les 3 derniers jours furent intenses et mes membres inférieurs ont besoin de repos. Barth et Fanchic sont partis de leur coté. Ce soir je prends le temps, marche au pas et profite de la douceur du crépuscule en observant quelques jeunes étudiant nantais fin prêt pour la première fiesta du W.E.

22h 15, mon amoureuse va sortir du train dans quelques minutes. Nous nous retrouverons pour 48 heures, un dernier W.E. ensemble.