Jeudi 9 octobre 2014

0 km

Arret de bus de Thabarwa

N 16°43,7322' E 96°16,4198'

30 m

Jour 651 – Tha Bar Wa center

Fanch : Bago, Lundi 6 Octobre. 6h30. Malgré la connexion douteuse de la guest house, nous découvrons en ouvrant la boîte mail de Geocyclab que notre plan Couchsurfing de ce soir est confirmé. Nous logerons dans un centre situé sur l’île de Taliyne rattachée par un pont à la banlieue de Yangon. Je regarde rapidement la carte, à vue d’œil une grosse journée de vélo s’annonce puisque Tanliyn se trouve à 20 bornes au Sud Est de Yangon.

IMG_5829IMG_5669

La route reliant Mandalay à Yangon est largement fréquentée alors le paysage ne dévoile rien de bien fantastique en comparaison avec ce que nous a offert la Birmanie lors de la première semaine. En revanche, les pauses nous amènent toujours à apprécier la nature souriante et curieuse du peuple birman. C’est en pénétrant dans les faubourgs de Yangon et par un heureux hasard que nous rencontrons Lone, un couchsurfer à vélo avec qui nous avions échangé quelques mails auparavant. Rapidement il nous annonce que le pont que nous voulions emprunter pour rejoindre le point final de cette étape n’est pas autorisé aux deux roues et que le seul moyen d’y accéder est le train. Changement d’itinéraire, en route donc vers la gare la plus proche. Nous suivons Lone, notre guide qui par la suite nous apportera son aide pour acheter les (bons) billets et chargera un agent de la compagnie ferroviaire de nous faire monter dans le (bon) wagon car il n’y pas une seule indication que nous puissions décrypter ici!

Deux heures de train et 110 bornes bornes dans les pattes, nous sommes accueillis au centre. « Le centre » c’est en fait le seule indice que nous avions sur la nature de notre nouvel hébergement. Un centre nommé ThaBarWa.

IMG_5674IMG_5794

ThaBarwa est en fait un centre bouddhiste fondé et présidé par Sayadaw U Ottamasara, dédié à l’enseignement Dhamma (enseignement de Bouda)  et à la méditation Vipassama. Depuis sa fondation en 2008 ce lieu ne cesse d’évoluer et accueille aujourd’hui plus de 2400 yogis (personnes pratiquant la méditation, n’entendez pas là « maître »). L’accès au centre est gratuit (nourriture, hébergement, soin, éducation…) et ouvert aux pratiquants de toutes religions ainsi qu’aux plus défavorisés (sans abris, malades souffrants de trouble mental, alcooliques, drogués…). L’économie de ThaBarWa est entièrement basée sur le don (alimentaire, matériel, financier). Le centre a aussi créé le « 15 square feets village » à une dizaine de minute du principal lieu de méditation. En bâtissant cette petite ville (plus de 15000 habitants), le centre offre temporairement aux familles les plus démunies une terre de 15 pieds carré dotée d’une humble maisonnette en échange d’une journée de méditation. Encore une fois, cette initiative toute récente (2012) et déjà impressionnante de par les moyens mis en oeuvre est rendue possible grâce à la générosité du peuple. Quand on sait que dans la culture bouddhiste, le don fait croître son karma, on comprend alors qu’un projet de cette ampleur puisse ainsi se développer.

IMG_5809IMG_5815
IMG_5824IMG_5801

Encore une fois, le temps nous est compté, si on ajoute à cela de nombreux et fastidieux allers-retours à Yangon pour nos histoires de permis et d’interviews (que je laisse à Barth le soin de développer dans un prochain article) qui ne nous laissent pas vraiment l’opportunité de nous impliquer dans la vie du centre, nous sommes ici en position d’observateurs. Malgré cela, je considère cette expérience comme un privilège pour Geocyclab car ce lieu applique avec une philosophie différente certains des principes de la culture du Libre qui nous tiennent à cœur.

Calvin

Calvin

Denis

Denis


Lee

Lee

Ben et Tony

Ben et Tony

Nous ne sommes pas les seuls étrangers à traîner nos guêtres dans les parages, Tony (USA) Calvin, Denis et Ben (Allemagne), quatre voyageurs en quête de dépaysement, logent dans le même bâtiment. Les western people que nous sommes, plongeons dans un nouvel univers, côtoyant les bonzes sans pour autant comprendre vraiment les subtilités de leurs coutumes. Seul Calvin immergé depuis un certain temps dans cet autre monde nous donne parfois quelques clés de lecture. Le courant passe bien et nous nous retrouvons régulièrement à discuter de ce que nous sommes en train de vivre ici, nous échangeons nos interrogations et points de vue sur un mode de vie et de pensée encore difficilement accessible pour les non initiés.

IMG_5860IMG_5859