Samedi 08 décembre 2012

0 km

Cortijo El Lanchar

N 37°20,027' W 4°17,502'

617 m

Jour 70 – Cortijo El Lanchar

Barth : Difficile d’être très matinal après une nuit enrhumée. Heureusement les rayons du soleil sont accueillants et j’arrive à en profiter un peu le matin malgré les attaques de mouches et les aboiements incessants du roquet des voisins attaché à un arbre à quelques mètres de la maison…

Mais il faut agir vite ensuite ! Nous avons rendez-vous avec l’équipe de Linux Quimper à 14h pour le dépannage de notre ordi à distance. Fanch s’est occupé de préparer la clé USB bootable qui va nous permettre de connecter l’ordinateur au web avec un système plus lent mais fonctionnel.

Peu avant 14h, les choses se concrétisent. Fanchic est parti voir des amis pour la soirée, Greg et Armelle observe notre manège d’un air perplexe… Les fenêtres de tchat et de Terminal se multiplient sur l’ecran de l’ordinateur relié par un cable à la box de nos hôtes, elle-même connectée à la toile par l’opération d’un satellite et sans doute du saint esprit. Piero est en place à l’Install Party qui se tient à Concarneau et Fanch (encore un !) nous assiste depuis Rennes. Le plan d’attaque est rédigé, les instructions tombent, nous ne sommes pas trop de deux pour tenir la conversation à la fois avec nos dépanneurs et avec l’ordinateur en lignes de commandes… Jusqu’au moment où vers 16h30, euréka ! Le tunnel SSH est creusé entre les trois ordis et Fanch (Linux Quimper) tape les premières commandes directement sur notre écran sous notre regard émerveillé !

A partir de là nous devenons spectateurs… Les retours de commandes s’accumulent sur l’ecran, on sent que les choses avancent, bloquent, changent de cap… Les étapes se succèdent ainsi jusque 20h, heure du redémarrage de l’ordinateur ! Ça va beaucoup mieux ! Il reste encore quelques réglages à faire à la main, en particulier pour que les prochaines et éventuelles interventions de notre équipe d’intervention soient plus aisées. Nous pouvons alors décrocher et dîner avec Greg, Armelle et Chloé qui vient de rentrer du boulot. Grosse journée, un peu physique en ce qui me concerne mais avec l’impression d’avoir eu à faire à nos anges gardiens informatiques ! L’ordi fonctionne comme avant, l’aventure peut reprendre ! Encore merci et bravo à toute l’équipe de Linux Quimper !

Fanch : Les linuxiens ont pris le contrôle de notre ordinateur… Piero et JB sont à Concarneau, Fanch (encore un!) est à Rennes, et nous, toujours en Andalousie. Un étrange triangle parcouru d’octets voit le jour sous nos yeux de novices. Le terminal (c’est une console de commande-un écran noir et blanc pour faire tout un tas de trucs) est sous la tutelle de Fanch qui à présent dirige les opérations. Un enchaînement complexe de lettres, espaces, slash, tirets, et de ponctuations mystérieuses défile sous mon regard et forme une langue que je peine encore à déchiffrer. Au delà de l’aspect technique de la chose, il y a une équipe de personnes compétentes, disposées à démêler ce sac de nœud. Je ne peux pas serrer de mains mais je sais que derrière notre écran, il y a du monde qui s’active vivement. D’autant plus que Piero , Fanch et JB font preuve d’une patience d’enfer car nous ne pouvons communiquer que via une petite tablette tactile ce qui n’arrange rien (pas facile d’être réactif et de taper rapidement sur ces machins). La tension est encore vive et on touche du bois en espérant un Happy End…
Entre temps, je reçois un mail de LibLab. Ça bouge à Quimper, je sens d’ici l’odeur des neurones qui chauffent et renifle que d’autres beaux projets sont en train de naître… tout cela me redonne la pèche que j’avais un peu perdu ces derniers jours.

Les heures défilent et l’écran de l’ordinateur reste toujours en activité. Derrière ça bosse dur, ici… on attend. La connexion de qualités médiocre rend cet exercice fastidieux mais aux alentour de 19H, nous devinont vaguement une petite lueur avant d’apercevoir enfin (vers 21h) le bout du tunnel… 22H, c’est bon, tout est rentré dans l’ordre. Ouf. L’équipe de Linux Quimper sort victorieux de cette bataille. Le système est sauvé, les données aussi, il faut croire que tout est rentré dans l’ordre. Merci mille fois à vous Piero, Fanch et JB de nous avoir enlevé cette (grosse) épine du pied et encore bravo!!!

Il reste encore notre ami Barth à réparer (grosse crêve) et nous serons à nouveau d’attaque…

Fanchic: Journée petite maison dans la prairie… Je fais du bois! Puis « voyage » avec Mathilde sur l’autre pôle de l’association pour retrouver d’autres amis.