Lundi 10 décembre 2012

40 km

Antequera

N 37°06,239' W 4°32,027'

504 m

Jour 72 – Antequera

Fanch : La reprise du voyage est synonyme d’adieux. Ils seront expéditifs mais sincères et c’est très bien comme ça. Un grand merci à nos hôtes pour leur hospitalité, pour les bonnes bouffes, pour les promenades, pour les explications, traductions etc… Merci à vous.

On attaque dur ce matin, Une belle côte de 15 kms me ramène à la réalité. Mais cela ne m’empêche pas d’être ravis de retrouver mon véhicule à propulsion humaine. Cette foutue crève ne laisse pas Barth en paix, mais il tient le rythme le gars! Et pour une journée de reprise, on s’en sort plutôt bien.
Programme de la soiré: Bain de soleil couchant suivit d’un bivouac au milieux des oliviers sur une glaise rouge et visqueuse. Au menu: La classique mais non moins appréciée soupe de légume-nouilles chinoises. Heure du couché: 19h, extinction des feux à 20h30. Les bonnes vieilles habitudes reprennent.

Barth : Debouts à 7h30 ! Il ne faut rien oublier et ne pas louper la voiture de Greg qui descend à Iznajar pour 8h30… Après avoir dit au-revoir à Chloé qui a eu le courage de se lever malgré son jour de congé, nous remplissons à ras bord la voiture de Greg et rejoignons donc le bureau de Ribinad où nous attendent nos vélos. Nous patientons un peu en attendant que les portes s’ouvrent et retrouvons Armelle et quelques accompagnateurs que nous avons croisé dans la semaine… Je n’aurais pas dévoilé ma roue, juste re-réglé un peu le frein pour ne pas que ça touche, et c’est parti !

On commence par une très longue montée que j’aurais du mal à encaisser avec mes bronches encrassées et la pause de dix jours que nous venons de faire. Le temps est parfait pour rouler, pas de vent et un soleil un peu voilé, si bien que je retrouve assez vite le plaisir de pédaler au milieu des oliviers… Toujours !

Au bout d’une vingtaines de kilomètres, nous atteignons Villanueva de Algaidas pour une pause déjeuner attendue. Nous prenons le temps de boire un café avant de refaire une quinzaine de kilomètres… Nous sommes sur une sorte de plateau entre les montagnes, enfin un peu de plat !

Pour le bivouac de ce soir, nous avons le choix entre des oliviers ou des oliviers… Chacun le sien, on se croirait dans un camping ! Posés vers 16h, nous profitons un peu de la douceur des derniers rayons de soleil avant de dîner et de nous coucher tôt…

Fanchic : Je fais sobre mais sincère, grand grand merci à vous tous amis andalous et … On se retrouve en Guyane!!!

 

Haiku 006 – Aceituna

Pour ne rien manquer, nous vous conseillons l’usage d’un casque audio pour le visionnage de cette vidéo.