Jeudi 20 décembre 2012

0 km

Hôtel Guillaumtell

N 34°13,347' W 4°00,528'

417 m

Jour 82 – Hôtel Guillaumtell

Barth : Je me suis réveillé avec un début de bronchite, pas question de reprendre la route aujourd’hui. Nous allons passer une deuxième nuit à l’hôtel et prendre le temps de faire quelques bricoles et de me soigner. Je retrouve Fanch au café wifi que nous avions repéré la veille, après être passé à la pharmacie et sur le souk pour prendre quelques clémentines et pâtisseries. Le petit déjeuner se poursuit en scéance de brief de ce qu’il faut faire aujourd’hui : acheter une carte du Maroc, répondre à quelques mails importants, mettre à jour le carnet de bord, trouver une clé 3G, commander des composants électroniques… Il y a de quoi s’occuper !

Nous retournons manger au même endroit qu’hier soir, et plusieurs fois au café wifi où selon l’heure et la programmation des matchs de foot, la salle est vide ou comblée. En même pas 24h, on se sent comme chez nous dans le quartier autour de l’hôtel, les commerçants commencent à nous reconnaitre, on ferait presque partie du décor…

Nous n’aurons pas le temps de visiter plus que ça la ville, je préfère me reposer un peu l’après-midi à l’hôtel. À la fin de la journée, il ne reste que la clé 3G à trouver, après quelques recherches sur internet, un modèle devrait peut-être faire l’affaire pour notre ordinateur sous ubuntu. Pour fêter ça, on change de restau pour un chawarma et de succulentes croquettes de pommes de terre chaleureusement recommandées par le patron de la boutique qui me fait vraiment penser au Chef dans South Park ! Pas très littéraire comme référence, je le concède.

La soirée se termine à l’hôtel entre écriture et rangement des affaires. Nous reprendrons la route demain en début d’après-midi, en douceur…

Fanch :  Il nous reste pas mal de petites choses à faire aujourd’hui. Ce n’est pas dans mes habitudes mais je nous ai confectionné une petite liste des taches à accomplir en cette belle veille de fin du monde. D’ailleurs, si vous lisez cet article, réjouissez vous car vous êtes sauvés! Oui bon, enfin bref, on se divise le boulot, Barth part à gauche, je pars à droite, on se retrouve plus tard pour faire le point devant un thé-wifi et il repart à droite et moi à gauche. J’ai passé un petit coup de fil à l’école supérieur d’ingénieur de Rabat qui d’après mes recherche hébergerai un hackerspace, l’occasion pour nous d’avancer un peu sur notre petite enquête… et peut-être de rebondir un peu. Ils nous attendent début Janvier, on en profitera certainement pour faire une petite intervention et pour présenter les objectifs de ce voyage. Il est 20h, les mots inscrit sur la liste sont quasiment tous rayés. La journée a été productive et malgré tout cela, ce fut une journée presque reposante.