Mardi 2 juin 2015

0 km

Beyoğlu, Istanbul, Turquie

N 41°01,638' E 28°58,762'

14 m

Jour 887 – Touriste, or not touriste…

Barth : La vie nomade n’est presque plus qu’un lointain souvenir après déjà deux semaines de vie urbaine. Les journées défilent à toute allure, au rythme des slogans politiques qui rivalisent en niveau sonore avec les appels à la prière. Entre deux rendez-vous et le tournage d’interviews à Atolye Istanbul en vue d’un nouvel Objet Libre, les sessions studieuses s’enchaînent dans le bureau/appartement de PASAJ qui est devenu notre quartier général. Après quelques émotions sismiques au Népal, Roxana (rencontrée en Inde et recroisée en Inde et au Népal) vient de nous rejoindre au cœur du quartier de Tarlabaşı toujours aussi animé par la vie quotidienne des minorités qui l’occupent.

IMG_4052IMG_4060

Une petite embrouille avec quelques gars voulant s’assurer que j’efface les photos que je venais de prendre m’a fait comprendre que le quartier était mal choisi pour chasser les images, sans doute pour ne pas perturber les trafics en tous genres et ne pas inquiéter celles et ceux qui résident ici en situation irrégulière. Rien de méchant en soi, mais comme toujours l’immense frustration de ne pas pouvoir discuter, se présenter, se comprendre pour faute de langage commun. Beaucoup de ces familles sont réfugiées ici, ayant fui les conflits en Syrie ou ailleurs et si de l’autre côté du boulevard, dans le quartier branché et touristique de Galatasaray, on nous considère sans doute comme des aventuriers de l’extrême, je me sens bien plus à l’aise ici, bien plus conscient de l’immense privilège que j’ai d’avoir dans ma poche un passeport européen qui va me permettre de passer toutes les frontières à venir avec le sourire du douanier…

IMG_4255IMG_4248

Le boulot nous occupe donc pas mal, mais il est heureusement difficile d’échapper complètement à l’ambiance farniente qui règne certains jours à Istanbul. Quelques moments de répit donc, comme ce dimanche après-midi passé en compagnie de notre amie Funda à siroter quelques bières dans un parc en comptant les cargos qui croisent le Bosphore et en écoutant l’intarissable flot de paroles de Sendat, notre ami d’un jour, joyeux clochard gipsy qui lit la vie des gens dans leurs yeux…

Sedat

Sedat

Funda

Funda

Telle une réaction en chaîne les rencontres se multiplient d’une façon assez incroyable ! Entre Alberto un architecte italien en séjour à Atolye, Guillaume et Martina en route pour l’Asie à vélos couchés, Aynur une journaliste turque qui veut nous faire un article dans l’édition locale du magasine Geo, Zeynep une des membres de PASAJ qui nous parle (en français!) le temps d’un dîner de la création artistique en Turquie, Candice (française) et son compagnon Aleksi qui nous racontent leur expérience de Gezi deux ans auparavant et leur projets de se mettre au vert dans un Earthship en vivant de permaculture… J’en passe !

IMG_4113IMG_4130

Ce soir nous avions rendez-vous avec Osman, artiste/maker, en marge d’un événement rassemblant des acteurs de la création artistique numérique. Ce qu’il nous a raconté au sujet d’Iskele47, son atelier ouvert sur la rive asiatique d’Istanbul nous donne vraiment envie d’en savoir plus ! On va donc essayer de s’arranger pour prolonger de quelques jours notre séjour tout en restant lucide sur le fait qu’une vie entière ne suffirait pas à explorer de fond en comble le tissu social créatif de la belle Istanbul…

IMG_4282IMG_4276