Jeudi 27 décembre 2012

0 km

Médina de Fès

N 34°03,658' W 4°58,181'

323 m

Jour 89 – Médina de Fès

Barth : Il fait froid ce matin, les habitants de Fès sont habillés chaudement. Après un rapide petit déjeuner à la terrasse de notre boutique habituelle, nous repartons à l’assaut de la medina ! Cette fois je prends une mini caméra GoPro mais qui ne passera pas encore assez inaperçue. Nous déambulons ainsi dans le dédales de ruelles soit totalement vides, soit pleines à craquer de boutiques, d’ateliers et de passants à pieds, à cheval ou en mobylette. Petite tension dans le quartier des tanneurs où un homme barbu nous demande d’effacer les enregistrements sonores que Fanch vient de faire. Juste des discussions avec quelques ouvriers très excités qui nous citent des noms de footballers inconnus en hurlant… Bref.

Avant de déjeuner nous rencontrons Samir qui tient une boutique d’appareils éléctroniques, tout en donnant des cours d’espagnol et de français à des gens qui n’ont pas accès à ce genre de choses. Son rêve par-dessus tout serait d’acheter une maison dans son Rif natal pour y faire vivre sa femme et sa fille tout en s’occupant de fonder une association pour nourrir les sans-abris ! Bonne chance à toi Samir, et merci pour tes précieux conseils sur les us et coutumes marocains.

Le déjeuner se passe avec Mo, un canadien en vacances qui loge dans le même hôtel que nous. Nous passons un moment avec lui à discuter et à retrouver le rare café wifi de la medina. La journée se termine sur fond de lessive, derushage, enregistrements, écriture… Nous avons laissé tomber l’école d’informatique, histoire trop floue qui risquait de nous prendre beaucoup trop de temps.

Fanch : On enchaîne sur une nouvelle journée dans la vieille ville de Fès, caméra et enregistreur audio au poing. Cette session semble plus productive que celle de la veille. Plus les jours passent, plus nous avançons vers ce que nous attendions de l’atelier de Geocyclab. Des reflex se mettent en place, les idées se multiplient, les discussions à ce sujet se prolongent. Beaucoup de bornes et de boulot nous attendent mais plus il y en à mieux c’est ! (n’est ce pas?)

 

Haiku 012 – 18 heures 43

Pour ne rien manquer, nous vous conseillons l’usage d’un casque audio pour le visionnage de cette vidéo.