Mercredi 22 juillet 2015

90 km

Bethlem Gabor Utca, Budapest

N 47°30,095' E 19°04,894'

120 m

Jour 937 – Arrivée à Budapest

Barth : Depuis notre départ de Belgrade la chaleur est omniprésente, écrasante aux heures les plus chaudes, étouffante dans la moiteur de la tente la nuit. Se lever à l’aube est devenu l’unique solution pour pédaler efficacement, avant l’incontournable sieste du midi le plus souvent accompagnée d’un bain dans le Danube, et pour pouvoir monter le camp tôt le soir et se mettre à l’abri avant l’attaque imparable des hordes de moustiques qui peuplent ses rives…

DSC_4829IMG_5500

Le paysage du Danube presque à sec au dire des locaux se déroule sans grande variation, de petits villages en petites villes, ou au travers de zones marécageuses. Nous suivons ainsi l’euro-vélo-route 6 avec un vent souvent de face et des rencontres de plus en plus nombreuses avec les cyclistes estivaux qui fréquentent cet axe. Parmi eux, nous avons eu la surprise de croiser Sébastien et Anne-Cécile, qui suivaient Geocyclab en préparant leur projet Diafragm.. ! Ou encore Josef, prof de mathématique autrichien en route pour Istanbul avec qui nous avons partagé une mémorable soirée de dégustation de Palinka (eau de vie hongroise) offerte par Attila dans sa petite maison au bord du Danube.

IMG_5465DSC_4810

De Serbie nous sommes ainsi passés en Croatie pour seulement deux nuits avant d’entrer en Hongrie où la vieille Europe commence à se faire sentir. En suivant une piste vélo un peu sauvage débouchant directement au cœur de Budapest, j’ai le sentiment de changer de dimension, d’atterrir dans un monde étrange que je connais pourtant bien, un monde où tout est à sa place, de l’impressionnante architecture du Parlement en passant par cette boutique fashion d’accessoires pour animaux de compagnie qui me fait comprendre brutalement que nous sommes de retour dans le culte décomplexé du paradoxe occidental. Nous retrouvons là notre cher ami Sam, pour une bière à l’ombre avant une bonne suée pour charger notre barda sur les quatre étages de l’immeuble où nous allons passer quelques jours chez Bori (qui était en Erasmus aux Beaux-Arts de Quimper il y a quelques années) et ses colocataires Juli et Victoria. Un peu de boulot au programme pour mettre à jour le site internet, et sans doute quelques promenades dans la fournaises pour jeter un œil sur cette belle cité.

IMG_5467IMG_5505

Dans un mois nous allons fouler de nouveau le sol français, le traverser d’est en ouest pour retrouver tous nos proches et nos repères d’avant. Est-ce l’usure de ces trois années de voyage, est-ce le fait de replonger un peu à reculons dans le « western way of life », ou est-ce la chaleur caniculaire qui n’aide pas à se motiver ?… Toujours est-il que notre atelier n’est plus aussi actif qu’à ses débuts. Ce ne sont pas les sujets qui manquent pourtant pour de nouveaux « Objets Libres », mais en cette période de vacances estivales la plupart des projets que nous rencontrons tournent au ralenti… Nous n’avons plus le temps, ni l’argent pour nous lancer dans une nouvelle création artistique, et même les Haïkus se font rares tant il est vrai que je n’ai plus le même plaisir à sortir la caméra dans cet environnent de plus en plus familier…

Il faut l’accepter, ça sent la fin. L’heure est plus à la projection dans le retour, dans les futurs projets, et à la relecture de toutes ces expériences passées. L’heure est au vertige…

IMG_5483IMG_5488
IMG_5513IMG_5516