Vendredi 28 août 2015

65 km

Lons Le Saunier, France

N 46°40,477' E 05°33,325

296 m

Jour 974 – Douce France…

Barth : La compagnie du père de Fanch chamboule agréablement la routine de Geocyclab depuis quelques jours. Tout d’abord nous roulons sans sacoches, seulement freinés par le vent et les embouteillages de cyclistes ou de piétons qui ont parfois lieu sur l’eurovéloroute. On en profite donc pour avaler les kilomètres par dizaines, le long du Danube qui ressemble maintenant à un vulgaire torrent, puis en rattrapant le Rhin au prix de quelques détours vallonnés en terre helvétique. Avant chaque départ, un point carte s’impose, pour convenir du rendez-vous pour le pique-nique du midi ou pour débusquer un bivouac accessible en voiture le soir. Petites pertes de temps donc qui sont amplement compensées par le fait que nous n’avons plus à nous soucier des courses de ravitaillement. Et notre menu quotidien a gagné en qualité, entre apéritifs ravigotants, fromages, vins et gâteaux bretons, on ne peut vraiment pas se plaindre ! Merci encore monsieur Dodeur !

IMG_5796IMG_5804

Roxana en profite pour lever le pied quelques jours, ayant réussi à caser son vélo dans la voiture, et prenant par la même occasion quelques leçons de français et de culture bretonne en compagnie de Yann-Yvon. Car à ce rythme là, la dernière frontière, celle de notre terre natale, arrive rapidement et c’est sous une pluie bretonne que nous nous retrouvons un peu hébétés à Saint-Louis à siroter un café dans un kebab local en comprenant avec surprise les conversations alentours. La langue, c’est bien la seule chose qui nous dépaysait encore en Allemagne. Mais cette fois nous y sommes, à la maison…

Le vent à tourné au nord, donnant le signal du départ aux cigognes qui entament par centaines leur périple vers le sud, et amenant le froid sur notre route passant par Mulhouse, Montbéliard puis Besançon où nous retrouvons JB, un copain de Fanch, le temps d’un apéro dînatoire en guise d’aux-revoirs à Yann-Yvon qui reprend la route de la Bretagne le lendemain…

IMG_5800IMG_5814

La fraîcheur nordique laisse place à la chaleur sèche d’un vent de sud alors que nous mettons le cap sur Dole. Nous quittons alors l’eurovéloroute pour rendre visite à Virgile et Marion que nous avions croisé au sud de la Californie alors qu’ils pédalaient vers Ushuaïa il y a déjà un bail… Nous voici donc à Lons Le Saunier, capitale du Jura, pour des retrouvailles mêlées à une pendaison de crémaillère dans le nouvel appartement des futurs mariés ! Je me rend compte que j’ai besoin de presque autant de concentration pour suivre une conversation en français qu’en anglais, mais c’est peut-être l’effet du Macvin après cette journée en plein cagnard… Nous allons rester deux ou trois nuits ici, le temps de mettre enfin le carnet de bord à jour, et de souffler une dernière fois avant la ligne droite vers Nantes que nous voulons atteindre le 15 septembre…