Marché « Point chaud »

Nouakchott - Mauritanie
12 avril 2013 - N 18°05,102' W 15°58,355'

Le point chaud, nom donné par les locaux à un marché où puces électroniques et transfert d’octets font bon ménage. C’est un petit labyrinthe d’échoppes bruyantes, vivantes, où des enceintes crachent à toute berzing les tubes pops d’ici et d’ailleurs. Point de passage incontournable de la population de la capitale mauritanienne depuis que les téléphones sont devenus le plus personnel des biens que l’on puisse posséder en Afrique. Un phénomène qu’il nous est facile d’observer dans ce lieu incarnant le boom des objets de télécommunication.

Nous rencontrons rapidement un homme qui comme beaucoup de ses semblables, sans formation particulière en électronique, s’est improvisé réparateur en téléphonie mobile. Ici, contrairement à l’Europe, et malgré un phénomène d’obsolescence programmé accentué par l’import de produits chinois, on tente de réparer avant de jeter. Pour combien de temps encore, la question se pose, mais quoi qu’il en soit la culture du bidouillage est encore largement présente sur le continent africain. Pourvu que ça dure…

Lire le commentaire
Poster un commentaire

Objets Libres