Recherches sur le Libre

La révolution numérique conjuguée aux différentes crises économiques, voit l’émergence d’une pensée du Libre qui s’exprime essentiellement par l’apparition des licences libres et ouvertes. Le Libre implique une diffusion gratuite du (ou des) savoir(s) permettant la production d’outils réels ou virtuels. Il en découle un nouveau modèle économique basé sur le partage des connaissances, et qui commence à s’appliquer à la production d’objets.

Le terme Objet Libre n’a pas de définition officielle. Néanmoins, nous avons décidé de l’employer car il englobe toutes les notions relatives au Système D et au matériel libre. Le sens du mot Objet est à l’opposé de celui du mot logiciel, c’est à dire composé de matière et existant dans le réel. Le mot Libre est synonyme du mot ouvert (open), et implique la notion de partage, de libre diffusion et d’accessibilité… En résumé, un Objet libre n’est pas breveté et peut être distribué sous une licence libre.

Les Objets Libres existent depuis bien longtemps partout dans le monde sous la forme de Systèmes D, d’objets détournés, d’objets recyclés, d’objets transformés… Qui ne demandent qu’à être diffusés et partagés pour obtenir leur statut de Libre.

Vouloir rendre Libre des Systèmes D en les partageant, nécessite un travail de collecte, d’analyse, de description et de diffusion Open Source des données collectées.

En adoptant la posture d’artistes-chercheurs, nous utiliserons notre atelier-laboratoire mobile pour identifier, référencer, décrire, et diffuser les dispositifs de facture artisanale ainsi que les initiatives de travail en collaboration (Fablabs, Makerspace, Hackerspace…) susceptibles d’améliorer le quotidien de chacun. Nous avons donc l’intention d’observer ces objets avec une approche scientifique de description et de classification, mais également avec un regard artistique, en étant attentifs au contexte, aux interactions et aux discussions qu’ils suscitent.

Comme le laisse entendre Bruce Sterling dans le titre de son livre « Objets bavards », les Objets Libres sur lesquels nous allons nous pencher auront chacun une histoire à nous raconter. Pour peu que nous prenions le temps de les écouter, ils devraient alors nous apprendre énormément de choses sur le monde. Notre rôle consiste alors à traduire ces histoires d’une manière sensible, par le biais d’inventions, de détournements, d’associations d’idées, ou de toutes autres formes d’expressions artistiques, afin de les rendre accessibles.